Extra-scolaire: des activités "parents admis" qui facilitent la vie

Au Cirque du Doudou (Mons), on fait du cirque en famille le mardi
5 images
Au Cirque du Doudou (Mons), on fait du cirque en famille le mardi - © C Legrand

Faire le taxi entre le judo, la danse, et patienter dans la voiture entre deux activités...Nombreux sont les parents à parler de "marathon du mercredi" ou "samedi taxi". Des alternatives existent: les activités mixtes, qui réunissent toute la petite famille. Il y a de la demande, l'offre s'étoffe progressivement.

"Ma maman elle dit qu'elle court tout le temps, parce que mon petit frère et moi...on a beaucoup d'ateliers". Manon n'a que 7 ou 8 ans...mais elle a déjà bien compris la difficulté de gérer un planning familial. Inscrire son enfant à une foule d'activités, c'est tentant, mais il faut assumer les trajets. "C'est vrai que c'est la course", commente Géraldine, une maman Sonégienne. "Tout le temps, tout le temps, il faut se dépêcher, aller à gauche, à droite..." Elle s'est inscrite au cours de yoga, le dimanche après-midi, au Monde de Rosy. "Nous venons ma fille et moi. C'est notre petite bulle. C'est important, je pense, de s'avoir faire une pause, se retrouver, prendre le temps et partager un moment avec son enfant. C'est bénéfique pour tout le monde".

Le Monde de Rosy propose une série d'activités "parents admis", le dimanche. "Cela fait trois ans qu'on a lancé cela", explique Sylvie la gérante. "Nous avons par exemple de la danse, ou des ateliers d'éveil musical qui ont beaucoup de succès. Au début c'était surtout fréquenté par des mamans. Puis les papas ont commencé à venir, ils osent franchir le pas plus facilement qu'avant".

Au moment où nous découvrons les lieux, se tient un atelier pâtisserie. "Enfants only" pour l'instant. Mais Cathy, l'animatrice, a l'intention d'élargir son public aux adultes. "C'est dans un petit tiroir, dans ma tête, en effet. Parce que dans nos vies, avec le rythme que l'on s'impose, on ne prend pas le temps de cuisiner, à la maison, avec ses enfants. Ou bien on les laisse nous aider un peu, puis c'est tout. Je pense que des ateliers qui réuniraient plusieurs générations pourraient trouver leur public".

On en pense quoi autour de la table? "Euh...." Certains sont un peu perplexes, à l'idée de partager une activité avec papa ou maman. Surtout si c'est du sport, précise l'un des petits cuistots. "Ah non!" D'autres semblent très enthousiastes. "Oh oui, ce serait rigolo. J'aimerais bien." "Moi j'ai déjà fait de la danse avec maman, et du yoga aussi, avec elle et mon petit frère. C'était chouette", raconte une fillette. "Ca pourrait être rigolo!" conclut une autre.

 

Sandrine Claes est maman de deux enfants. Séparée de son compagnon, elle se retrouve à la tête de plannings bien remplis. Ninon et Marius ne manquent pas d'activités, mais Sandrine, elle, doit souvent se priver, faute de temps. "Tout à fait: comment faire, avec les enfants, pour aller à tel ou tel cours de sport qui nous tente? Il faut toujours les caser, ou faire appel à des baby-sitters. Ce n'est pas pratique, c'est coûteux..." Bref, ses rêves de loisirs passent régulièrement à la trappe. "Sauf le mardi soir, là je suis sans les enfants, alors hop! j'enchaîne deux cours au même endroit". Sandrine a une idée pour faciliter la vie des parents, et encore plus des familles monoparentales. "Pourquoi les clubs sportifs ne prévoient-ils pas un local, destiné à accueillir les enfants? Avec la possibilité de dessiner, de s'occuper, de s'amuser entre eux, pendant que papa ou maman fait du sport? Cela résoudrait le problème", conclut notre mère de famille.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK