Expo photos: Fabris Remouchamps

- © RTBF

La déambulation est pour lui une pratique quotidienne, elle est d'abord une manière de s'ouvrir et d'être disponible.

Traverser maintes et maintes fois les mêmes espaces, fussent-ils mentaux, n'est pas une volonté de circuler en territoires connus ou conquis, mais plutôt de porter à chaque passage un regard neuf tendant à briser toutes formes de certitudes. "Fabris Remouchamps nous emmène dans la traversée du temps, du monde, de l'instantané des êtres pour un voyage vers l'horizon. Mais son regard dénote les arrêts sur image que certains masquent d'une façade hermétiquement close et que d'autres tentent d'écarteler.
Passage, déambulation, découverte intense des lieux, des couleurs, des suggestions d'odeurs, des émerveillements ou des dégoûts.


Semblable à ces voyageurs des années trente qui découvraient étonnés le monde, il avance sans protection à la recherche de ce qui n'a pas été vu et qui ne se livre jamais instantanément.


La somme des images aperçues est un peu comme le sac de billes accumulées dans l'enfance et conquises de haute lutte en écorchures multiples. Ce trésor de guerre est négligemment laissé en vrac mais dès qu'on l'agite et que certaines billes remontent vers le haut, rien que par la vision des couleurs, d'un éclat furtif ou de défauts d'usure, le souvenir des multiples parties refait surface. Chaque photo est comme une bille qui roule dans la mémoire, elle est un témoin privilégié ou futile d'un lieu, d'une découverte, d'un étonnement." (''Y a pas d'lézarts!'' 2009)

Fabris Remouchamps au Café Nova

rue Saint-Paul, 16  4000 Liège du 19 février au 10 mars 2010

et toujours

au Centre culturel de Seraing

avec Adelin Donnay jusqu'au 27 février 10

PJ