Explosion de la rue Léopold à Liège: l'expert n'est pas récusé...pour l'instant

Après l'explosion du quartier Léopold, à Liège, l'enquête a mis en cause le service communal de sécurité et de salubrité. C'est un rapport d'un collège de trois spécialistes qui a pointé des lacunes dans les contrôles de l'immeuble, en mauvais état, qui a fini par sauter. Mais voilà, l'un des trois experts a précédemment travaillé pour cette administration, et cette collaboration s'est mal terminée. Il a pu en concevoir de la rancune. D'où une requête en suspicion, introduite par l'un des fonctionnaires incriminés.
Elle a été rejetée en première instance, elle a été rejetée en appel. D'où un pourvoi en cassation. Avec, ce mercredi, rebondissement, un désistement de ce recours. Le problème, en effet, c'est que le code d'instruction criminelle est très vague, très flou, sur la façon de récuser un expert. Alors, la demande a-t-elle été introduite dans les formes?... ça se discute. Devant le risque de perdre, les avocats ont décidé d'arrêter cette procédure. Mais ce n'est pas une capitulation en rase campagne: c'est une façon de garder quelques cartouches pour un autre champ de bataille, un second front: la même requête en récusation, amplement motivée, a été introduite devant un juge civil. Et ça, ça doit se plaider en novembre. Entretemps, les investigations sont comme paralysées.
Pour rappel, les quatorze morts du quartier Léopold sont décédés depuis plus de cinq ans.

A. Poncelet et M. Gretry

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK