Explosion dans l'usine Aperam à Châtelet: trois blessés légers

Une explosion s’est produite dans l'usine sidérurgique APERAM, à Châtelet, tôt ce mercredi matin. C'est une fuite de gaz qui est à l'origine de l'explosion. La déflagration a eu lieu à l'arrière de l’usine, dans une zone de conteneurs. Elle s'est produite au niveau des vannes du convertisseur, soit du côté de l’aciérie, et pas des laminoirs.

Le bilan est de 3 blessés légers, dont deux pour intoxication et un troisième pour un problème auditif suite à la détonation. Les deux victimes légèrement intoxiquées sont sorties de l'hôpital Saint-Joseph de Gilly en fin de matinée. La troisième personne doit encore subir des examens complémentaires.

L'incendie est sous contrôle. Les dégâts matériels sont importants mais le périmètre touché reste limité. L'aciérie est actuellement à l'arrêt mais le laminoir est en phase de redémarrage.

La police locale a fermé la rue des Ateliers à la circulation mais a levé les barrages vers 09h30.

L'auditorat du travail s'est rendu sur place et a instauré un périmètre de sécurité. Un expert en incendie a été désigné afin de déterminer les causes exactes de l'explosion.

Le groupe Aperam est spécialisé dans la production de diverses nuances d'acier, dont l'inoxydable. Il possède deux sites en Belgique, à savoir Genk et Châtelet. Fonctionnant 24 heures sur 24, l'aciérie châtelettaine, qui emploie plus de 600 personnes, a connu un mois de mars record avec la production de plus de 78.000 tonnes d'acier.
 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK