Brasserie Belle-Vue: fuite d'ammoniac colmatée, 3 blessés graves

Fuite d'ammoniaque à la brasserie Belle-Vue
Fuite d'ammoniaque à la brasserie Belle-Vue - © JULIEN WARNAND (belga)

L'équipe spécialisée des pompiers de Bruxelles a réussi à colmater la fuite d'ammoniac survenue ce mardi matin, vers 8h50, à la brasserie Belle-Vue. Des ouvriers y effectuaient des travaux. Ils avaient percé une canalisation. Trois ouvriers blessés ont été emmenés au centre des grands brûlés de Neder-over-Heembeek dans un état grave.

L'équipe spécialisée des pompiers de Bruxelles s'est activée juste après la fuite d'ammoniac. Vers 11h, elle a commencé à nettoyer les surfaces atteintes par le produit dans la brasserie. Désormais, tout est rentré dans l'ordre: la fuite est colmatée.

A l'origine de cette fuite, des travaux. Pierre Meys, porte-parole des pompiers de Bruxelles, raconte: "Des travaux étaient en cours à la brasserie Inbev. Les ouvriers ont malheureusement percé une canalisation d'ammoniac avec une disqueuse. Ces ouvriers, qui étaient évidemment tout proches, ont été directement intoxiqués et brûlés au niveau pulmonaire par l'ammoniac. Donc, ce sont des blessés sérieux. Les deux ambulanciers qui les ont transportés ont eux-mêmes été intoxiqués et doivent être vus actuellement par les médecins."

Les victimes ont été emmenées à l'hôpital militaire des grands brûlés de Neder-Over-Heembeek. Les ambulanciers ont, quant à eux, été conduits préventivement à l'hôpital Erasme, à Anderlecht.

Les mesures préventives

Quelques minutes après la fuite, le plan d'intervention médicale avait été déclenché. De même qu'un périmètre de sécurité avait été mis en place.

Les pompiers conseillaient aux habitants des environs de fermer leurs fenêtres. Toutefois, ceux-ci pouvaient sortir de chez eux. "Il n'y a actuellement aucun danger pour les riverains", assurait Pierre Meys.

Cette explosion aura causé quelques embarras de circulation, puisque la chaussée de Mons était fermée dans les deux sens.

Delphine Wilputte - Barbara Boulet (avec Belga)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK