Exclusion sociale: "élus bruxellois, changez vos priorités", demande le monde associatif

Le monde associatif demande aux élus bruxellois de changer leurs priorités
Le monde associatif demande aux élus bruxellois de changer leurs priorités - © SISKA GREMMELPREZ - BELGA

Un Bruxellois sur trois vit sous le seuil de pauvreté. Une pauvreté qui gagne du terrain surtout chez les jeunes. Le constat n'est pas neuf mais comme c'est la journée mondiale de lutte contre la pauvreté, c'est l'occasion de le rappeler, une fois encore. Les associations, qui côtoient, tous les jours, la précarité et l'exclusion, demandent aux élus bruxellois de changer de cap, et vite.

"Pour mieux lutter contre l'exclusion sociale, le monde politique doit réorienter ses priorités en tenant compte du boom démographique". C'est le message du Forum bruxellois de lutte contre la pauvreté, qui souhaite aussi que l'associatif et le politique collaborent davantage. Rocco Vitali est le directeur du Forum :

"Le boom démographique pèse sur la pauvreté dans la mesure ou dans les quartiers pauvres, l’accès aux services est de plus en plus difficile. L’accès à l’éducation devient de plus en plus difficile. L’accès à l’emploi est également compromis donc plus de personnes ont des difficultés à accéder à des biens et services minimums donc cela les mets dans une situation de pauvreté".

Emploi, logement, crèches, écoles, équipements, avec le boom démographique, les défis à relever dans la capitale sont énormes. Le risque de voir l'écart se creuser entre riches et pauvres aussi, alors, le politique aura-t-il les moyens financiers d'agir efficacement ?  Rachid Madrane, ministre de l'Action Sociale de la Commission communautaire française :

"On donne les moyens aux politiques que l’on veut mener et ça de nouveau ce sont des choix politiques  et là, le rôle de l’associatif est important parce qu’il a une rôle d’aiguillon en disant ce qu’ils pensent, aujourd’hui, mettre en avant".

D'après les dernières projections, en 2020, Bruxelles comptera 170 000 à 240 000 habitants en plus.

 

Jean-Claude Hennuy

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK