Exclus du chômage: après Liège, Mons et Namur, la CSC manifeste à Charleroi

Après Liège, Mons et puis Namur en 2014, cette fois, la CSC mobilise ses troupes à Charleroi. Pour la CSC, les mesures prises contre les chômeurs n'atteignent pas l'objectif annoncé de remise à l'emploi.

"Cet objectif est en total contradiction avec les résultats de ces mesures, estime Pedro Rodriguez (responsable national des travailleurs sans emploi à la CSC). Moi, on m’a appris que quand un objectif est contradictoire au résultat, il faut remettre en question les moyens. C’est la raison pour laquelle on demande une nouvelle fois le retrait de ces mesures. L’objectif qui devrait mobiliser tout le monde, c’est la remise à l’emploi, la création d’emplois ou la répartition de l’emploi disponible."

Charleroi, on s'en doute, est particulièrement touchée par ces mesures. A la CSC, ce sont des centaines de chômeurs qui viennent depuis des semaines chercher de l'aide, un conseil, une explication. "Sur Charleroi, plus de 3500 personnes ont été exclues au 1er janvier, explique Sandra Antenucci (responsable des travailleurs sans emplois à la CSC Charleroi). On avait déjà dénoncé des contrôles très stricts et les nombreuses sanctions. Ici, avec ces mesures, on renforce encore l’exclusion et la pauvreté, dans une région où l’on n’en a pas vraiment besoin…"

Le rassemblement des militants CSC était prévu à 10h00 place de la Digue. Ensuite, le cortège s'est rendu devant les locaux du MR et du Forem carolo. Plusieurs actions symboliques étaient également prévues au cours de la manifestation.

Hugues Decaluwé

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK