Examens reportés à l'Umons pour des étudiants atteints d'une maladie proche des oreillons

Les étudiants atteints de parotidite pourront repasser plus tard leurs examens
Les étudiants atteints de parotidite pourront repasser plus tard leurs examens - © RTBF

Fièvre, cou gonflé, douleurs... une quinzaine d'étudiants de la Faculté polytechnique de  l'UMons présentent des symptômes qui font penser aux oreillons. Ces jeunes gens, principalement des étudiants de première année, présentent des symptômes de parotidite, une inflammation des glandes salivaires. Une maladie qui n'est visiblement pas grave mais qui demande du repos et un isolement pour éviter la contagion. Une situation qui tombe mal dans la mesure où les examens commencent ce mardi. Pour informer et rassurer, l'université a envoyé un courrier à ses étudiants. "Nous avons été informé de la situation, explique Christine Renotte, vice-doyenne de la FPMS, c'est une période difficile, donc on a d'abord rassuré les étudiants malades, on va prendre toutes les mesures nécessaires, ils auront la possibilité de repasser leurs épreuves dans le cadre de la première session. Et puis nous avons informés tous nos étudiants, s'ils présentent des signes, ils doivent contacter leur médecins traitants et s'ils sont contagieux, ils doivent bien rester chez eux". 

Pour l'instant, peu de détails sur le virus qui touche ces étudiants de l'UMons, il pourrait s'agir d'une forme d'oreillons. En 2011-2012, la Belgique avait connu une épidémie d'oreillons touchant principalement les milieux universitaires. La plupart des jeunes gens sont pourtant vaccinés contre cette maladie mais il est possible que certaines souches résistent au vaccin.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK