Evere : une nouvelle école secondaire sur fond de guerre des réseaux

Le PO de l'enseignement secondaire catholique d'Evere présente son projet de création d'une école de 700 places dans les actuels locaux de l'école de police.
Le PO de l'enseignement secondaire catholique d'Evere présente son projet de création d'une école de 700 places dans les actuels locaux de l'école de police. - © RTBF - Jérôme Durant

Bonne nouvelle pour les parents d'élèves à Evere : une nouvelle école secondaire devrait ouvrir ses portes en septembre 2019. C'est une bouffée d'oxygène dans cette commune frappée de plein fouet par le boom démographique et qui ne compte qu'une seule école secondaire. Le nouvel établissement, d'une capacité de 700 élèves à terme, s'installera avenue des Anciens Combattants, dans les actuels locaux de l'école de police qui va déménager. Reste à voir qui l'exploitera : les réseaux catholique et communal se disputent ce lieu idéal à bien des points de vue.

Construit dans les années 80, rénové il y a 10 ans, le bâtiment de 4500 m² est quasiment prêt à l'emploi pour les enseignants. L'opportunité est unique selon la responsable régionale des services diocésains de l'enseignement catholique. "Cela fait 5 ans que j'arpente Bruxelles, essentiellement le nord, le nord-ouest et Evere qui sont les lieux les plus tendus sur le plan démographique. Et c'est la première fois que je trouve un bâtiment avec à la fois un espace extérieur, des locaux déjà adaptés et une enveloppe financière raisonnable", s'enthousiasme Anne-Françoise Deleixhe.

Un bâtiment, deux offres

Le tout nouveau pouvoir organisateur (PO) de l'enseignement secondaire catholique d'Evere a donc sauté sur l'occasion et fait une offre d'achat. "Le propriétaire nous demandait un prix. Nous lui avons écrit que nous étions d'accord sur ce prix, explique Suzanne Van Sull, présidente du PO. Nous avons alors demandé un engagement de vente. Et c'est là que le propriétaire a calé en argumentant qu'un pouvoir politique local proposait de surenchérir".

Renseignement pris, la commune d'Evere lorgne en effet aussi sur ce bâtiment pour y développer le même projet. Elle y voit une solution de repli, suite au gel d'un projet d'école en pavillons préfabriqués dans le même quartier.

Des airs de guerre scolaire pour un enjeu majeur : Evere ne compte qu'une école secondaire de 300 places, pour 3000 jeunes de 12 à 18 ans. Ils seront même 4500 en 2025 si les projections démographiques se confirment.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK