Evere: la piscine Triton va fermer pour travaux en 2020

La piscine Triton fermera trois mois de janvier à mars 2020.
3 images
La piscine Triton fermera trois mois de janvier à mars 2020. - © COMMUNE D'EVERE

Une nouvelle piscine en Région bruxelloise va fermer pour travaux. Cette fois, c’est la piscine Triton, à Evere, qui sera concernée par un chantier de rénovation. Celui-ci débutera en janvier 2020 et durera trois mois. Il débutera après la vidange annuelle de la cuve, qui intervient pendant les vacances scolaires de Noël. L’objectif est une réouverture pour le début du printemps.

La piscine Triton avec son bassin de 25 mètres, sa pataugeoire, ses bancs solaires et son jacuzzi a déjà subi une rénovation profonde, entre 2012 et 2013. Les travaux avaient coûté près de 2 millions d’euros, à charge de la Région bruxelloise et de la commune d’Evere. Mais voilà, ces derniers mois, les services techniques everois ont constaté plusieurs fuites au niveau du revêtement de la cuve du bassin. "Il s'agissait à l'époque de la pose d'un revêtement innovant. Mais des fuites ont été repérées. L’entrepreneur qui a conduit les travaux a convenu d’intervenir, sur base de la garantie", rassure Ridouane Chahid (PS), l’échevin des Sports. En clair: le coût de ce chantier sera entièrement supporté par l’entrepreneur.

Cours de natation suspendus

Il n’empêche, la fermeture du Triton va priver des dizaines d’écoliers du cours de natation. "Les écoles de la commune ont déjà été prévenues. Nous allons trouver des solutions, en cherchant d’autres piscines. Certaines écoles ont par ailleurs déjà convenu de proposer un cours de sport alternatif au lieu de celui de natation."

La fermeture du Triton s’ajoute à celle d’autres piscines en Région bruxelloise, comme le Neptunium à Schaerbeek, la piscine d’Ixelles et les Bains de Saint-Josse rue Saint-François. Une situation qui complique l’organisation du cours de natation, les écoliers étant transférés dans des bassins situés dans les communes voisines, en fonction des plages horaires disponibles.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK