Etterbeek: un prof violemment agressé par un élève à l'Institut Saint-Joseph

L’une des deux implantations de l’Institut Saint-Joseph, à Etterbeek.
L’une des deux implantations de l’Institut Saint-Joseph, à Etterbeek. - © Google Maps

Beaucoup de questions se posent ce jeudi matin après l'agression très violente d'un professeur par l'un de ses élèves mardi à l'Institut Saint-Joseph, une école secondaire d'Etterbeek du réseau libre.

Un jeune homme de quinze ans a été interpellé et déféré devant le juge de la jeunesse, qui a décidé de le confier à son milieu familial sous de strictes conditions. Le parquet de Bruxelles avait pour sa part requis son placement dans une institution communautaire à régime fermé.

Nous avons pu obtenir plus de détails sur les faits par l’entremise du bourgmestre, Vincent Dewolf (MR). "Un élève a lancé un cylindre métallique du fond de la classe vers un professeur et l’a touché à l’arrière de la tête. L'enseignant a ensuite perdu connaissance. Les autres élèves sont immédiatement allés prévenir d’autres membres du personnel de l’école. Le professeur a été emmené en ambulance ; il a pu ressortir le jour même."

Et Vincent Dewolf d’encore préciser : "En étroite collaboration avec le chef de corps, nous avons mis tous les moyens de police nécessaires au moment même. Si bien que les élèves ont été interrogés. Je me suis moi-même rendu sur place et y ai rencontré le directeur. Nous avons proposé l’aide du bureau d’aide aux victimes au professeur."

C’est la première fois qu’un incident grave survient dans cette école, rajoute le maïeur. "Au besoin, on pourra faire appel à la Communauté française pour encadrer les enfants. Mais à ce stade, il me semble que l’école assume sans difficultés en interne."

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK