Etterbeek: Marie-Rose Geuten, ex-échevine Ecolo, recrutée par le bourgmestre MR Vincent De Wolf

Marie-Rose Geuten.
Marie-Rose Geuten. - © Ecolo BXL

Le bourgmestre d’Etterbeek Vincent De Wolf compte une nouvelle recrue dans son cabinet. Marie-Rose Geuten a été désignée experte en matière de Propreté publique. Particularité dans cette embauche : Vincent De Wolf est MR, Marie-Rose Geuten a été échevine Ecolo pendant 12 ans et même députée régionale.

En 2018, n’ayant pas pu obtenir la tête de liste pour les communales, elle décide de claquer la porte des Verts, qui lui propose de pousser la liste. Elle adresse un mail officiel et demande à ne plus faire partie de la section Ecolo. Officiellement, son absence sur les listes est présentée de la sorte : elle ne peut briguer un troisième mandat comme le prévoient les statuts d’Ecolo. La vraie raison est moins diplomatique.

Rupture avec Ecolo

En janvier dernier, le bourgmestre décide de lui ouvrir les portes de son cabinet. Ayant été en charge de la Propreté en tant qu’échevine et alors que cette compétence a été reprise par Vincent De Wolf, elle est sollicitée pour partager son expérience. Le bourgmestre recrute librement, dans le cadre de la loi. Mais ce recrutement doit passer au Collège des Bourgmestre et échevins. A Etterbeek, c’est toujours une majorité MR, Ecolo-Groen et PS qui est au pouvoir. L’annonce du retour de Marie-Rose Geuten ne fait donc pas que des heureux, nous dit-on, parmi ses anciens compagnons Ecolo-Groen : Rik Jellema, Françoise de Halleux, Karim Sheikh Hassan…

Expérience

« Après 12 ans en charge de la Propreté publique, j’ai une expertise que tout le monde me reconnaît », explique à la RTBF Marie-Rose Geuten. « J’ai par exemple lancé le plan Propreté d’Etterbeek qui fonctionne et porte ses fruits. Lorsque le bourgmestre m’a proposé de le rejoindre, je dois avouer que ce n’était pas dans mes plans. J’ai finalement donné mon accord pour un emploi à mi-temps. Le plan Propreté est un peu mon bébé et je voulais continuer à l’accompagner. »

Selon Marie-Rose Geuten, son départ d’Ecolo s’est fait sans tensions. « Je n’ai pas remis de lettre de démission. Mais lors de l’installation du nouveau conseil communal, après les élections, vu que j’occupais plus aucun mandat politique, j’ai adressé un mail demandant à Ecolo de me retirer de ses listings. » Le départ qui ne dit pas son nom. Selon des sources, Marie-Rose Geuten souhaitait poursuivre son mandat d’échevine encore deux ou trois ans et assurer la transition avec son (sa) successeur(e). La locale Ecolo-Groen avait d’autres plans. « Il faut dire que Marie-Rose Geuten défendait peu la ligne Ecolo lorsqu’elle était au Collège et se rangeait souvent du côté du bourgmestre », regrette un membre d’Ecolo Etterbeek.

En tout cas, aujourd’hui, Marie-Rose Geuten assure avoir tourné la page de la politique.

En 2014, Marie-Rose Geuten, faisait l’objet d’une polémique. Celle-ci occupait un logement communal alors qu’elle était échevine. A l’époque, elle expliquait occuper cet appartement bien avant d’entrer en politique et que le montant du loyer était « correct ».

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK