Et si on achetait des bouquets de fleurs champêtres locales ?

Un bouquet de fleurs de champs, cueillies ici, dans notre région, et vendu directement au consommateur, en circuit court donc. C'est une jolie initiative lancée voici un an par deux amies à Jamioulx, dans la région de Charleroi. Leur magasin, "Dansons la capucine", ouvre à la saison des fleurs, de mi-juin à fin octobre, pour le plus grand bonheur des clients.

Graça Guerner nous emmène dans l'un des 3 immenses jardins où sont cultivées ces fleurs champêtres. "Nous avons des bleuets, des pavots, des oeillets, des centaurées, des verbena, des arômatiques aussi, comme le romarin, la sauge, et bien d'autres fleurs encore". La liste est longue, et varie de semaine en semaine, au grè de la floraison. Un principe de base : il s'agit de fleurs de nos régions, avec un souci de cultiver bio et durable, sourit Fabienne Mathot. " L'idée est venue à partir des paniers bios que l'on propose pour les fruits et les légumes. Nous avons remarqué qu'on ne proposait rien de semblable au niveau des fleurs, alors que nos fleurs de campagne, celles que l'on trouve au bord des champs, des chemins, sont tellement jolies. Et puis, les cultiver ici n'a pas d'impact environnemental comme celles qui viennent en avion d'Afrique ou du Brésil, sans compter celles qui sont cultivées en serres chauffées aux Pays-Bas !"

Les deux amies se sont lancées dans l'aventure voici un an, en se basant sur des initiatives existant déjà ailleurs dans le nord du pays. "nous avons eu des contacts avec un pépiniériste bruxellois, et avec plusieurs fleuristes flamands, qui proposent déjà ce principe depuis plusieurs années. Nous avons été très bien accueillies, nous avons reçu plein de conseils ... et de semences ! ". Des semences bio, et des fleurs sans pesticides faut-il le préciser ! " C'est notre contribution à un monde plus durable. Nous faisons tout nous même, de la graine au bouquet : semer, repiquer, cultiver, composer les bouquets et les vendre bien sûr ! ". Les bouquets sont confectionnés en fonction des commandes, afin d'éviter le gaspillage, et les clients viennent les chercher le vendredi fin de journée", précise Graça Guerner. "D'après les retours que nous en avons, les fleurs tiennent une bonne dizaine de jours sans problème. La finesse de leur tige, ou l'apparente fragilité des pétales est trompeuse : un peu comme le roseau, ces fleurs de chez nous plient mais ne se cassent pas, elles sont bien robustes !". Et pour les gourmets, sachez que des fleurs comestibles sont également proposées en bouquet.

Le site internet : www.dansonslacapucine.be 

 

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK