Esneux: un petit garçon de deux ans et demi décède dans un incendie

Le petit garçon qui est mort cette nuit dans l'incendie de la caravane de ses parents au camping du pont de Mery avait deux ans et demi. Le sinistre a été violent et rapide. "Quand les policiers sont arrivés, les clôtures en métal étaient en train de fondre autour de la parcelle" précise le Commissaire divisionnaire Didier Willemart. "C'est vous dire la violence de l'incendie".

Les parents ont pu s'enfuir et faire sortir un des deux enfants de la caravane. Pour le deuxième, c'était impossible. Il est mort dans le sinistre.

Ce mercredi matin, aux abords du camping, la tension était vive. Les habitants, très énervés, n'ont laissé approcher aucun journaliste ni photographe. "C'est inévitable" explique Laura Iker, la bourgmestre d'Esneux. "Quand une personne décède, ça ne peut qu'engendrer des tensions. En plus, quand il s'agit d'un jeune enfant qui a la vie devant lui qui s'ouvre...". La bourgmestre reconnaît d'ailleurs avoir craint un mouvement de révolte la nuit: "Ils ne connaissent pas l'origine de l'incendie, un de leurs êtres les plus chers a disparu donc forcément, ils sont prêts à exploser".

L'origine du feu n'est pas encore connue, mais l'hypothèse, c'est qu'un chauffage électrique a pu mal fonctionner.

Le camping du Mery est en grande partie habité par une population précarisée. La commune tente de le vider petit à petit. Elle rachète les parcelles au fur et à mesure qu'elles se libèrent.

 

F. Braibant

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK