Eros Center à Seraing: Franki, Moury et Wust sont tous les 3 candidats

Eros center à Seraing: Franki, Moury et Wust sont tous les 3 candidats
Eros center à Seraing: Franki, Moury et Wust sont tous les 3 candidats - © Tous droits réservés


A Seraing, 3 sociétés se sont portées officiellement candidates à la construction de l'Eros Center. Il s'agit de 3 entreprises de construction bien connues en région liégeoise: Franki, Gilles Moury et Wust... Pour ce marché public un peu spécial d'environ 7 millions d'euros, les trois soumissionnaires doivent respecter un certain nombre de conditions. Notamment financer la construction du bâtiment sur une période de 20 ans. Pour rappel, le futur "Centre de Prostitution Encadrée" prévoit d'installer rue Marnix, 34 chambres, un bureau médical, un bureau de police, des locaux de détente, un jardin intérieur et deux parkings. 

Trois entreprises de construction ont remis offre

Dans la description du marché, il est spécifié que le constructeur ne sera pas impliqué dans l'exploitation et la gestion du bâtiment de l'Eros center. C'est une asbl de Seraing -Geces pour "GEstion Eros CEnter Seraing"- qui s'en occupera. Sa directrice se réjouit que la  la nature particulière du futur centre de prostitution encadrée n'ait pas effrayé les candidats sérieux. Elle craignait que le projet d'Eros center fasse l'objet surtout de propositions douteuses. Ce n'est pas le cas.

"L'aspect moral n'y change rien"

Les trois entreprises de construction qui ont remis offre ont une solide réputation. Et il s'agit pour elles, d'un marché comme les autres. L'aspect moral du projet n'y change rien. Il fallait aussi qu'elles  trouvent un partenaire financier. Visiblement  une banque au moins a estimé  le projet d'Eros Center suffisamment rentable. L'immobilière Publique de Seraing va maintenant examiner si les trois offres répondent à certaines conditions particulières. Notamment la mise en place d'un système d'accès sécurisé du bâtiment pour protéger les prostituées. L'attribution du marché n'est pas attendue avant octobre.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK