Eolien: la Région wallonne accusée de vouloir imposer sa vision aux communes

Le Gouvernement régional prévoit de découper la Wallonie en 50 zones, chacune avec son propre potentiel éolien.
2 images
Le Gouvernement régional prévoit de découper la Wallonie en 50 zones, chacune avec son propre potentiel éolien. - © Flickr – Jamiecat*

Ils étaient une cinquantaine, bourgmestres ou échevins wallons, à s’être réunis mercredi soir à Eghezée à l'initiative de trois communes namuroises. En ligne de mire: une carte adoptée par le Gouvernement régional qui délimite les zones d'implantations possibles pour de futures éoliennes. Et cette confirmation: pas simple de trouver un compromis entre intérêt général et revendications locales.

Dans la salle, peu d'avis favorables au projet proposé par le Gouvernement régional, cette Wallonie découpée en 50 zones, chacune avec son propre potentiel éolien. Les rares alliés du ministre Ecolo de l'Aménagement du territoire sont souvent Ecolo, comme le bourgmestre de Mont-Saint-Guibert. "Ce projet en fait tient quand même relativement la route", estime Philippe Evrard.

Une position clairement minoritaire, car les critiques sont nombreuses et l'une d'elles revient systématiquement : l'autonomie communale.

La Région est accusée de vouloir imposer sa vision, ses ambitions en matière d'énergie verte. Dans le cas de l'énergie éolienne, elle le ferait sans se soucier de l'échelon local, le plus proche des citoyens.

"On peut tout à fait comprendre l'intérêt général mais il y a aussi l'intérêt local, réagit André Bodson (bourgmestre de Floreffe). Et nous, on est là pour le défendre effectivement."

Officiellement, la Région n'a pas encore définitivement figé sa position en la matière. Elle attend pour cela une série d'avis, notamment des Villes et Communes. Alors, si on se base sur la tendance générale exprimée mercredi soir et résumée ici par Véronique Durenne, la bourgmestre de Celles : "Tout cela a conforté mon avis, un avis négatif."

Il sera difficile de ne pas entendre ces avis tranchés qui demandent une révision de la carte d'implantation des éoliennes en Wallonie, une carte dont le Gouvernement wallon a pourtant déjà accouché dans la douleur.

Rudy Hermans

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK