« Entre le papier peint et le mur » , des photos signées Hélène Amouzou, aux cimaises du Théâtre Royal de Namur

- © RTBF

10 ans dans l'attente de papiers, Hélène Amouzou s'est cherché une identité à travers l'autoportrait photographique.

Pendant 10 ans, Hélène Amouzou a vécu dans l'attente de papiers ; juste un petit bout de papier qui lui permettrait de poser ses valises et de retrouver une identité. Afin de combler le vide d'une existence entre parenthèses, Hélène s'est improvisée photographe. Prise au jeu, elle s'est mise en scène, pour réaliser une série d'autoportraits : visage désabusé, robe à fleurs fondue dans un décor de papier peint délavé, ombre et lumière témoins d'une Hélène n'étant plus que le reflet d'elle-même, pour arriver à un corps dévêtu, presque transparent. Un acte militant, engagé dans un combat pour la reconnaissance, qui a fini par trouver une issue heureuse. Aujourd'hui Hélène savoure la présence d'une carte d'identité, et se demande encore comment elle a osé partager toute cette intimité. Jusqu'au 4 avril, dans le foyer du théâtre. Christine Pinchart

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK