Enquête: qui sont les jeunes juifs de Bruxelles?

150 jeunes juifs bruxellois répondent à une étude
150 jeunes juifs bruxellois répondent à une étude - © Gregor Fischer - BELGAIMAGE

Pour la première fois en Belgique, une enquête a été menée auprès de 150 jeunes juifs âgés entre 14 et 18 ans. Le but de cette étude était de déterminer leur rapport à l’identité juive et de sortir des préjugés qui entourent les Juifs en général. Les jeunes ont répondu à un questionnaire réalisé en 2018 par le mensuel Regards du CCLJ, le Centre Communautaire Laïc Juif, reprenant plusieurs thématiques (la pratique religieuse, le rapport à l’Israël, l’antisémitisme ou encore la mémoire de la Shoah). Ce questionnaire a été conçu en collaboration avec le Centre Communautaire Laïc Juif et l’Institut d’Études du Judaïsme de l’ULB. 

Quelques chiffres clés de cette enquête

L’étude révèle qu’une grande majorité des étudiants Juifs interrogés ne croit pas en Dieu. En effet, 61% d’entre eux ne respectent pas les pratiques spécifiques du judaïsme. Seul 1 répondant sur 10 déclare respecter le shabbat, le jour du repos, et seulement 4 étudiants sur 10 se rendent à la synagogue, à noter que pour certains d’entre eux il s’agit d’une obligation parentale. Du côté de l’alimentation, l’enquête démontre que 7 jeunes Juifs sur 10 ne mangent jamais casher

De manière générale, leur conscience juive s’exprime plutôt d’une façon culturelle et passe, par exemple, pour 9 répondants sur 10 par la fréquentation du mouvement de jeunesse juif. Il est question pour certains d'un choix personnel afin d'être avec leurs amis, et pour d'autres, d'un choix parental. Selon le rédacteur en chef du mensuel Regards, Nicolas Zomerszstajn, il s’agit surtout " d’une manière pour ces jeunes d’affirmer et d’assumer leur identité juive. C’est sûrement une alternative à la pratique religieuse et à la fréquentation de la synagogue ". 

La question de l’Israël

L'enquête démontre que la jeunesse juive bruxelloise est particulièrement attachée à Israël. En effet, 85% des répondants estiment que c’est une chose importante à leurs yeux, 9 sur 10 ont déjà visité le pays au moins une fois. Pour Nicolas Zomersztajn : "Ces jeunes portent déjà un regard critique et lorsqu’on leur demande s’ils soutiennent le gouvernement israélien, la réponse est majoritairement négative". En conclusion de cette enquête, seuls 2% des jeunes juifs comptent un jour s'installer en Israël, le reste a bien l'intention de rester sur le sol belge.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK