Ennemi public: il y a un peu de Malonne, et de Michelle Martin, dans cette série

Ennemi Public relate l'histoire d'un homme, Guy Béranger, l’ennemi public numéro 1 qui bénéficie d'une libération conditionnelle à condition de vivre à l’Abbaye de Vielsart. Son transfert provoque l’émoi populaire dans tout le pays et particulièrement au sein de ce petit village. Et on pense nécessairement aux scènes qui ont précédé l'arrivée de Michelle Martin, au couvent des Clarisses à Malonne.

28 août 2012, Michelle Martin  quitte une fois la nuit tombée la prison de Berkendael. Direction le couvent des Clarisses à Malonne. Vivre dans un endroit reclus, c'est une des conditions de sa libération conditionnelle. A 70 kilomètres de là, la foule se presse, face a la grille du couvent. Des dizaines de personnes s'opposent et protestent. Elles refusent la libération conditionnelle de l'ex-épouse de Marc Dutroux et elles ne veulent pas d'elles dans leur village.

Les scènes de l'époque étaient impressionnantes, les médias étaient tous présents. La foule , les cris, les injures, les bousculades, les images ont fait le tour du monde.

Quatre ans après, la RTBF produit et diffuse une nouvelle série dont certaine scènes sont largement inspirées par ces événements de Malonne. Nous sommes retournés dans le petit village namurois pour comprendre comment les habitants ont perçu les choses, comment ils vivent le fait que cette série revienne sur cette épisode qui n'est certainement pas le plus glorieux de la  cité.

Le premier numéro ce dimanche

Coproduite par Playtime Films, Entre Chien et Loup, Proximus et la RTBF, Ennemi public est écrite par Matthieu Frances, Gilles de Voghel, Antoine Bours, Christopher Yates et Fred Castadot. La réalisation est signée Matthieu Frances et Gary Seghers. Le premier épisode sera diffusé le dimanche 01 mai sur la RTBF-La Une à 20h55.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK