Engis : une majorité absolue socialiste qui ne semble guère menacée

Serge Manzato, le bourgmestre socialiste d’Engis, emmènera la seule liste complète lors de ce scrutin
Serge Manzato, le bourgmestre socialiste d’Engis, emmènera la seule liste complète lors de ce scrutin - © Tous droits réservés

A Engis, le PS du bourgmestre Serge Manzato dispose d’une confortable majorité absolue : 13 sièges sur 17. Il espère faire au moins aussi bien. Dans l’opposition, fin du groupe ENSEMBLE, le cdH et le MR présenteront chacun des listes séparées, mais incomplètes.

Serge Manzato, le bourgmestre socialiste d’Engis, emmènera la seule liste complète lors de ce scrutin. Le cdH aligne en effet 13 candidats et le MR 6.

Parmi les 17 candidats du PS, on retrouve presque tous les élus sortants, mais aussi 5 nouveaux visages, des jeunes de moins de 27 ans. Près d’un tiers de nouveaux candidats, le témoignage de la volonté affichée par Serge Manzato de former la relève et d’ainsi préparer l’avenir.     

Le bourgmestre estime que 95% de ce qui figurait dans son programme de 2006 a été réalisé. Tous les grands projets ont été mis en place indique-t-il. Des projets souvent de longue haleine, parfois déjà initiés avant 2006. Serge Manzato évoque la rénovation urbaine, l’aménagement des quais de Meuse, la réaffectation de l’ancienne gare, l’éco quartier de la fontaine Saint-Jean – un chantier qui vient de débuter – ou le travail, en cours, d’élaboration du Plan Communal de Développement Rural.

Certains persistent à avoir d’Engis la seule image d’une commune polluée. Image fausse, réplique Serge Manzato, qui explique que sa commune est à 80% verte. Il ajoute qu’en fond de vallée, là où les nuisances étaient présentes, la qualité de l’environnement s’est bien améliorée, l’industrie a fait de gros efforts, sous la pression de la commune et cette dernière entend poursuivre dans cette voie. Ces progrès, le cdH, les relève aussi.

Engis a traversé quelques turbulences financières, mais aujourd’hui, les finances communales sont saines et le niveau d’endettement est très faible, indique aussi le bourgmestre socialiste, qui se réjouit aussi par exemple de la très bonne santé des écoles communales.

Ce 14 octobre, Serge Manzato espère que son groupe fera au moins aussi bien qu’en 2006.

Au conseil communal d’Engis, l’opposition, c’était jusqu’ici le groupe ENSEMBLE. La liste présentée en 2006 regroupait des candidats cdH, MR et Ecolo. ENSEMBLE avait décroché 4 sièges. Certains de leurs occupants ont changé en cours de mandature. Résultat : la composante Ecolo a cessé d’être représentée. Actuellement, ENSEMBLE, ce sont 3 conseillers appartenant au cdH et une au MR.

Martial GIOT

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK