Engis: recherches suspendues au moins jusqu'à jeudi

RTBF
RTBF - © RTBF

Suspendues depuis la mort d'Olivier Rouxhet, mardi après-midi, les recherches des corps d'Alison et Amélia Decloux ne reprendront pas avant mercredi prochain, jour des funérailles du plongeur. Celui-ci recevra par ailleurs à titre posthume une distinction honorifique pour acte de courage et de dévouement.

Les importantes opérations de recherche des corps des petites Alison (12 ans) et Amélia Decloux (6 ans), disparues en Meuse à Engis dans l'après-midi du dimanche 16 janvier, ont été interrompues mardi après-midi, suite au décès du plongeur de la Protection civile Olivier Rouxhet au pont-barrage de l'Île Monsin à Liège.

Ces recherches sont suspendues au moins jusque mercredi prochain, jour des funérailles du plongeur décédé. "Nous ignorons encore quand reprendront les recherches. Mais, et c'est important, la surveillance accrue se poursuit toujours en bord de Meuse. Chaque jour, nous recevons des appels de personnes qui ont remarqué quelque chose de suspect sur le fleuve. Chaque fois, nos équipes se rendent sur place pour effectuer les vérifications nécessaires. Jusqu'à ce jour, les résultats restent néanmoins négatifs", explique Alain Remue, responsable de la cellule des personnes disparues de la police judiciaire fédérale.

Les funérailles d'Olivier Rouxhet sont programmées le mercredi 2 février à 9 heures au crématorium de Robertmont (Liège). Lors de la cérémonie, la ministre de l'Intérieur Annemie Turtelboom ou son représentant lui remettra à titre posthume la croix civique de première classe pour acte de courage et de dévouement.

La dépouille d'Oivier Rouxhet reposera ces samedi 29 et dimanche 30 janvier dans la chapelle ardente aménagée à la caserne de la Protection civile de Crisnée, rue Vincent Bonnechère. Les visites y sont attendues de 9 à 22 heures. Les messages de soutien à sa famille et à ses collègues peuvent également être postés via le site internet www.ibz.be.


Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK