Engis, Moha, Aisemont: Carmeuse pourrait revendre une partie de ses activités à Sagrex Heidelberg

Le site Carmeuse d'Engis
Le site Carmeuse d'Engis - © rtbf

Comité d'entreprise et réunions d'informations au personnel se sont succédés, ce mardi, sur différents sites de Carmeuse. Le groupe belge, numéro 2 dans le secteur de la chaux, pourrait revendre une partie de son activité.

L'activité principale de Carmeuse c'est la production de chaux et de calcaire. Parallèlement à cela, les moins bons gisements donnent également des agrégats qui servent dans le domaine de la construction. " Nous voulons nous recentrer sur notre production principale , la développer tout en pérénnisant l' activité agrégat et l'emploi dans cette activité", explique Damien Grégoire, administrateur de Carmeuse," nous avons reçu une offre de Sagrex (groupe Heidelberg) et nous avons signé une lettre d'intention hier (lundi). C'est le début du processus d'échanges d'informations. On verra ensuite si l'intention se concrétise."

Changement de patron pour une centaine de personnes?

Les sites Carmeuse concernés sont ceux d'Engis, Moha (Wanze) et Aisemont (Fosses-la-Ville). Sur ces sites, l'activité agrégats concernerait une centaine de personnes sur les 400 que compte Carmeuse en Belgique. L'acheteur potentiel, le groupe allemand Heidelberg (Sagrex pour la Belgique)  est le leader mondial du secteur. Il garantirait l'emploi aux mêmes conditions. Le personnel, quelque peu surpris, a été informé ce mardi. " On prend acte", explique Pierre Cuppens, secrétaire général CSC bâtiment-industrie, " en principe le personnel resterait dans la même commission paritaire. Carmeuse a déjà procédé de la sorte avec Heidelberg ailleurs dans les pays de l'Est. On va donc se renseigner de ce côté  pour voir comment cela se passe. Ceci dit on est au début du processus. Vendredi, on se revoit pour fixer un agenda de négociations. C'est lors de ces négociations qu'on fera tout pour obtenir toutes les garanties noir sur blanc".

L'aboutissement ou non de ce rachat pourrait prendre plusieurs mois.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK