Engis: les recherches ont repris ce mardi matin

RTBF
RTBF - © RTBF

Les recherches ont repris sur la Meuse entre Engis et Liège pour tenter de retrouver les corps des soeurs de 6 et 12 ans tombées à l'eau ce dimanche. A l'aide de camions grues, la protection civile enlève petit à petit les déchets accumulés entre les péniches et les bords maçonnés de la Meuse.

Depuis ce mardi matin, la protection civile fouille les berges du fleuve en plusieurs endroits. Mais pas question de plonger aujourd'hui: le courant est trop fort, et les plongeurs y risqueraient leur vie.

Malgré un imposant déploiement de moyens techniques et humains, les deux petites filles de 6 et 12 ans tombées dans la Meuse dimanche à Engis n'ont toujours pas été retrouvées.

Ce lundi, en fin d'après-midi, les enquêteurs ont concentré leurs efforts aux alentours des 2 péniches amarrées au quai sur lequel se trouvaient les enfants.

Les deux bateaux ont été déplacés. Cela a permis de retrouver un casque de cycliste appartenant à l'aînée des deux fillettes, comme l'explique le chef de la cellule personnes disparues, le commissaire Alain Remue : "On a retrouvé un casque de vélo qui était porté par une des deux filles, ça a été confirmé par la famille. On savait qu'elle avait ce casque, et on a vu ce casque en déplaçant le bateau, tout d'un coup, il était là, il a été repéré par un des bateaux. On avait l'espoir qu'elles étaient encore peut-être ici. Malheureusement, ça n'a pas été confirmé. C'est tout à fait possible que les corps ne soient plus sur le territoire belge, le courant est très fort. Nos collègues aux Pays-Bas ont été prévenus".

Les policiers néerlandais ont d'ailleurs déjà mené des recherches sur la Meuse. Des recherches qui, pour l'instant, restent sans résultat.

 

M. Giot

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK