Engis: le PS ouvre sa majorité à Ecolo

La maison communale d'Engis.
La maison communale d'Engis. - © Google Maps

Lundi prochain, le 3 décembre, les nouveaux pactes de majorité seront bétonnés, en principe dans toutes les communes de Wallonie. C'est la loi qui l'impose.

Les pactes de majorité sont ces alliances entre partis conclues après les élections du 14 octobre dernier. Dans certaines communes, il a été rédigé sans trop de difficultés ; dans d'autres, l'accouchement était plus difficile... Et à Engis, on s'est donné le temps de la réflexion. Même si ça n'était pas nécessaire, le bourgmestre sortant, le socialiste Serge Manzato, a décidé d'ouvrir sa majorité à Ecolo.

Pour le bourgmestre, il s'agissait en effet d'entendre le message des Engissois : Ecolo a gagné 3 sièges le 14 octobre dernier, et il fallait aussi apporter du sang neuf dans la commune.

"On a une vraie discussion. Notre programme et celui d'Ecolo étaient extrêmement convergents. Pour la commune, il s'agit d'amener quelqu'un de très jeune au collège, avec ses qualités et ses défauts. Mais l'important, c'est de pouvoir en discuter."

De son côté, la jeune tête de liste, Johan Ancia, se dit confiant quant à sa place dans la majorité. Il compte relever les défis écologiques auxquels la commune est confrontée et dit ne pas craindre le passé de Serge Manzato, impliqué dans le scandale Publifin. "Je crois qu'il y a toujours eu franc-jeu entre nous deux. Cela ne me fait donc pas peur de collaborer avec lui. Car, justement, dès le début, on a joué cartes sur table (…) Le scandale Publifin regarde plutôt la Région et le fédéral. Nous, nous sommes des élus locaux. La population nous a accordé sa confiance le 14 octobre dernier. On va donc essayer de faire avancer les dossiers dans l'intérêt des Engissois."

Les deux hommes se disent donc prêts à se retrousser les manches pour qu'Engis affronte les défis de demain, à commencer par la diminution de la forte pollution subie par les Engissois.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK