Encore du retard pour le nouveau palais de justice de Dinant

Le palais de justice de Dinant
Le palais de justice de Dinant - © NICOLAS LAMBERT - BELGA

Lancés en 2005, les projets de nouveaux palais de justice de Namur et Dinant sont en principe bouclés depuis des mois. Il ne manque que le feu vert financier du gouvernement fédéral. Mais cela traine et certains magistrats commencent à douter que les appels d'offre pour la construction seront lancés avant les élections.

Le montage proposé par la Régie des bâtiments est le même pour Namur et Dinant. Il consiste à vendre le terrain à un promoteur privé, qui se chargerait du financement, de la construction et de l'entretien des nouveaux bâtiments durant 25 ans. L'Etat serait locataire et pourrait lever une option d'achat au terme de la période. Avantage de ce partenariat public-privé : l'Etat ne s'endette pas. Inconvénient : cela coûte plus cher.

Aux dernières nouvelles, le dossier de Namur (un marché de promotion de 85 millions d'euros) a été transmis à l'Inspection des finances et pourrait recevoir le feu vert gouvernemental à la mi-mars. Ce qui signifie que la construction pourrait démarrer en 2015. L'inauguration pourrait avoir lieu en 2017.

Réforme des arrondissements judiciaires

Par contre, le dossier de Dinant (une promotion de 65 millions d'euros) a fait l'objet d'une demande d'information complémentaire au sein de la Régie des bâtiments. Selon nos informations, cette demande porte notamment sur le calcul des surfaces nécessaires aux différents services de la Justice (mais aussi des Finances) qui doivent se rassembler dans le futur bâtiment.

De là à imaginer que la Régie veut réexaminer le dossier à la lueur de la réforme des arrondissements judiciaires, il n'y a qu'un pas. Dans cette réforme, l'arrondissement judiciaire de Dinant est absorbé par celui de Namur (avec un seul Parquet et un seul tribunal de première instance pour toute la Province au lieu de deux actuellement). Certains magistrats dinantais craignent que cette réforme serve de prétexte au gouvernement fédéral pour retarder le dossier jusqu'aux élections et refiler la patate chaude à la prochaine majorité.

Le bourgmestre de Dinant Richard Fournaux est récemment monté au créneau pour demander au gouvernement fédéral de s'engager à lancer sans tarder la procédure de construction du nouveau palais. Réponse du cabinet de la ministre de la Justice, Annemie Turtelboom : "Le point de vue qui a toujours été exprimé lors de la réforme de la justice reste en vigueur dans son intégralité, nommément que les lieux d’audience des arrondissements ne changeront pas." Vague...

Nous avons essayé à plusieurs reprises de joindre à ce sujet le secrétaire d'Etat en charge de la Régie des bâtiments, Servais Verherstraeten. Sans résultat...

En attendant, Richard Fournaux a commandé aux pompiers un rapport de salubrité concernant les bâtiments actuels de la justice dinantaise, notoirement vétustes, exigus et difficiles à sécuriser. Histoire de faire un peu monter la pression.

François Louis

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK