En proie à des difficultés financières, Quévy est mise sous plan de gestion

L'Hôtel de Ville de Quévy.
L'Hôtel de Ville de Quévy. - © Google Street View

La commune ne parviendra pas à boucler son budget 2015 en équilibre. Lors du conseil communal qui s’est tenu lundi soir, une demande de mise sous plan de gestion a donc été votée. Cela veut dire que Quévy sera, comme beaucoup d'autres communes, sous tutelle du CRAC (le Centre d'aide régional d'aide aux communes) qui va lui demander de prendre des mesures d'économies. Mais Quévy n'a pas trop le choix, vu qu'il n'est plus possible pour les communes de présenter un budget en déficit…

La loi impose désormais aux communes de présenter un budget en équilibre. A Quévy, ce n'est pas le cas : il manque environ 600 000 euros pour boucler ce budget 2015.

La bourgmestre PS Florence Lecompte pointe deux courriers arrivés le 10 décembre, l'un signalant que Quévy devait débourser 537 000 euros pour les services de secours ; l'autre lui annonçant que le fédéral ne rétrocèdera pas 519 000 euros d'impôts sur les personnes physiques. D'où la décision du collège de demander la mise sous plan de gestion.

Mais la bourgmestre minimise l'impact en assurant qu'il n'y aura pas de répercussion sur l'emploi et que les autres communes sous tutelle du CRAC mènent quand même des projets pour leurs habitants. L'opposition, elle, ne l'entend pas de cette oreille. David Volant (conseiller du groupe Générations Quévy) rappelle qu'il tire depuis longtemps la sonnette d'alarme, il pointe des dépenses qui auraient pu être évitées.

La CGSP a aussi fait part de sa désapprobation. Le syndicat a manifesté hier (lundi) à l'entrée du conseil et a interpelé le collège, principalement sur la question de la concertation sociale. La CGSP avait appris par la presse les soucis financiers de Quévy.

Isabelle Palmitessa

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK