En arrêt maladie depuis près d’un an, le bourgmestre de Forest continue de percevoir son salaire

La commune de Forest l’a annoncé récemment, le certificat de Stéphane Roberti, le bourgmestre Ecolo vient d’être prolongé jusqu’au 17 janvier prochain. "Le burn-out est une maladie de longue durée. Il reviendra quand il sera pleinement guéri", tient à préciser le cabinet maïoral.

C’est une situation rare, voire inédite, en Région bruxelloise : qu’un bourgmestre se retire aussi longtemps de son poste sous couverture d’un certificat médical. Pendant son absence, Stéphane Roberti continue toutefois de percevoir l’entièreté de son traitement, à savoir plus de 8500 euros brut par mois. Cette situation fait enfler la polémique dans la commune.

Des questions sur son retour

C’est un congé maladie qui ne passe pas inaperçu dans la commune. Certains Forestois s’interrogent sur cette absence prolongée. "Cela peut arriver à tout le monde de tomber malade", relativise une habitante. "Mais ce qui est plus interpellant, c’est plutôt qu’un bourgmestre continue à toucher un salaire complet et pas des moindres. Tandis que d’autres habitants précarisés de la commune, eux, ne se posent pas la question. Ils doivent continuer à aller bosser malade ou pas, pour continuer à nourrir leur famille", déplore cette habitante.


►►► Polémique en Flandre: sous certificat prolongé, la députée El Kaouakibi touchera encore 100 % de son salaire


Du côté de l’opposition, certains conseillers communaux ont décidé d’interpeller prochainement lors du conseil communal. "Je sais qu’il ne s’occupe vraiment de plus rien. Il n’a plus aucun contact", déplore Laurent Hacken, conseiller communal cdH. "En réalité, on ne s’imagine même plus qu’il puisse revenir parce qu’il aura raté tellement de choses. Devoir tout rattraper serait contre-productif. Il faudrait qu’Ecolo et le bourgmestre officiel se mettent autour de la table pour trouver une solution", déplore l’élu de l’opposition.

"Pas d’autre solution"

Le bourgmestre continue de percevoir l’intégralité de son traitement, cela grâce à un accord passé au sein de la majorité forestoise. Sans cet accord, il ne toucherait aucun chômage, ni aucune contrepartie de la mutuelle. "La commune respecte intégralement les prescrits légaux, il n’y a en fait aucune autre possibilité légale", réagit Marie Lecocq, coprésidente de la régionale Ecolo bruxelloise. "Comme pour n’importe quel congé maladie, nous n’avons pas d’information sur la durée. Son salaire n’est pas pris en charge par la mutuelle, ceci nous a été confirmé par le ministre des pouvoirs locaux. On pourrait envisager un changement législatif à ce sujet pour garantir aux mandataires un accès égal au droit au congé maladie, tout en permettant un remplacement 'en titre' au sein des Collèges".

Une remplaçante qui touche un salaire d’échevin

"On ne peut pas payer deux bourgmestres dans une même commune", nous dit-on du côté de la Région. Alors depuis près d’un an, la remplaçante Mariam El Hamidine continue de percevoir son traitement d’échevine fixé 25% en dessous de celui du bourgmestre. "Je ne suis pas perturbée. C’est la loi. En tant qu’élue, je dois appliquer la loi comme tous mes collègues". L’élue écolo nous fait toutefois part d’un emploi du temps très chargé depuis un an pour faire fonctionner convenablement la commune.

Nous avons tenté de prendre contact avec Stéphane Roberti. Il n’a pas encore réagi à nos sollicitations.

Stéphane Roberti: archives 17/10/2018

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK