En 2018, un été meurtrier pour les salles de cinéma

Avec 150.000 spectateurs l'année dernière, le Caméo de Namur a réalisé une bonne année 2018, un peu à contre-courant de l'ensemble du secteur
Avec 150.000 spectateurs l'année dernière, le Caméo de Namur a réalisé une bonne année 2018, un peu à contre-courant de l'ensemble du secteur - © RTBF - Flou

La Fédération des cinémas de Belgique communiquera ce mardi des chiffres de fréquentation des salles obscures pour l’année 2018. Ils ne sont pas bons. Le groupe Kinépolis, qui représente 50% des écrans en Belgique, a déjà reconnu une diminution à l’échelle européenne, causée par trois facteurs : un été exceptionnellement chaud, la Coupe du monde de football et pas assez de blockbusters.

Le groupe d’art et d’essais les Grignoux, qui exploite neuf salles à Liège (Parc, Churchill, Sauvenière) et cinq à Namur (Caméo), n’échappe pas à la tendance. « La fréquentation à Liège a enregistré un recul sensible, reconnaît le directeur des Grignoux Pierre Heldenbergh. Nous avons attiré 420.000 spectateurs en 2018, soit 30.000 en moins qu’en 2017. Pendant l’été, chaque matin, on écoutait la météo, et on se disait : ça va être dur ! En plus, la Coupe du monde a dissuadé les distributeurs de sortir certains films pendant l’été. Comme dans les salles commerciales, nous avons clairement manqué de films locomotives, comme Dunkerque en 2017. »

Statu quo à Namur

Dans ce contexte difficile, le bilan du Caméo à Namur met un peu de baume au cœur des Grignoux : 150.000 spectateurs en 2018, c’est aussi bien qu’en 2017. Un statu quo qui s’apparente à un succès. « Nous sommes largement au-dessus de notre plan d’affaires, se réjouit Pierre Heldenbergh. Et nous avons sans doute encore une marge de progression. »

Quant aux films qui ont bien marché au Caméo en 2018 (comme dans les salles liégeoises au demeurant), il s’agit de Girl, Three Billboards, Bohemian Rapsody, le Grand bain, Mon Ket, Ni juge ni soumise et Les Heures sombres.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK