Emir Kir seul au pouvoir à Saint-Josse : "Ce n'était pas notre demande au départ"

Emir Kir, bourgmestre de Saint-Josse.
Emir Kir, bourgmestre de Saint-Josse. - © RTBF

C'est la particularité de Saint-Josse en Région bruxelloise au lendemain des élections communales. Des trois communes où une liste a obtenu une majorité absolue, Saint-Josse sera la seule à être administrée par un seul parti, en l'occurrence le PS. Si Emir Kir n'ouvrira pas sa majorité, ce n'est, dit-il, pas faute d'avoir essayé. "Nous avons souhaité ouvrir le dialogue avec le MR. Mais ce dialogue n'a pas été fructueux. A ce stade, nous irons donc seul en majorité", confirme celui qui était l'invité de Bruxelles Matin sur Vivacité ce mardi.

Et pourquoi n'avoir pas tendu la main à Écolo, deuxième parti de la commune, en très nette progression? "Vu leur campagne souvent faite d'attaques personnelles", c'était impossible, tranche le recordman de la Région en termes de popularité. A Saint-Josse, plus d'un électeur sur trois a voté pour Emir Kir. Il y voit la récompense d'un "gros bilan", mais aussi le fruit d'une "présence au quotidien aux côtés des habitants". N'en déplaise à ses adversaires qui ont mené, selon lui, une campagne hostile : "On porte des accusations, sans jamais en faire la preuve. Chaque fois, c'est creux, il n'y a rien au bout."

Le PS seul contre tous

Ces six prochaines années, Emir Kir et ses 16 colistiers élus devront faire front. Ils doivent s'attendre à une opposition rude, composée de 12 conseillers Écolo, MR et cdH. Les séances du conseil communal s'annoncent houleuses, Emir Kir est prêt : "Si vous saviez ce que j'ai déjà connu pendant six ans... C'était l'enfer! On s'habitue, on prend son mal en patience, on trouve des solutions. Je sais ce qui m'attend."

L'intégralité de l'interview d'Emir Kir (PS) au micro de Geoffroy Fabré

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK