Emily Hoyos, candidate bourgmestre à Profondeville

Emily Hoyos, tête de liste pour les prochaines communales… voilà qui va faire du bruit à Profondeville, cette petite ville de 12 000 habitants. Car la candidate Ecolo n'est pas n'importe qui : ex-présidente du parlement wallon et aujourd'hui co-présidente d’Écolo... elle est ce que l’on pourrait appeler "une pointure" de la vie politique.

Autre sujet de discussion soulevé par cette candidature : l’interdiction de cumul décrétée chez les Verts. Écolo a d’ailleurs toujours voulu se montrer intraitable sur la question. Emily Hoyos devra donc s’en remettre à ses instances si elle est élue.

En fait, la règle, c'est l'interdiction de figurer sur une liste quand on a déjà un mandat issu des élections. Par exemple, être député et conseiller communal. Pourquoi ? Parce qu'être député, cela prend du temps et c'est bien payé... Maintenant, il y a des dérogations possibles. Prenons les cas de Thérèse Snoy à Braine l'Alleud ou Patrick Dupriez à Ciney.   

La candidature d’Emily Hoyos ne semble pas poser problème dans ce cas-ci, elle est autorisée à se présenter au scrutin d’octobre. Il faut dire qu’elle bénéficie d’un précédent de taille : Jean-Michel Javaux a dirigé Écolo tout en dirigeant sa commune Amay pendant plusieurs années.

Écolo avait obtenu 3 sièges sur 21 lors des dernières communales à Profondeville.

Pierres-Yves Millet

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK