Emily Hoyos, candidate bourgmestre à Profondeville

L’ancien et la nouvelle co-présidente, côte à côte.
L’ancien et la nouvelle co-présidente, côte à côte. - © Belga

L'annonce a été faite mercredi soir. La co-présidente d’Écolo sera donc tête de liste lors des prochaines élections communales d’octobre à Pronfondeville. Si elle devient bourgmestre ou échevine, Emily Hoyos devra cependant obtenir une dérogation de son parti pour pouvoir siéger.

Emily Hoyos, tête de liste pour les prochaines communales… voilà qui va faire du bruit à Profondeville, cette petite ville de 12 000 habitants. Car la candidate Ecolo n'est pas n'importe qui : ex-présidente du parlement wallon et aujourd'hui co-présidente d’Écolo... elle est ce que l’on pourrait appeler "une pointure" de la vie politique.

Autre sujet de discussion soulevé par cette candidature : l’interdiction de cumul décrétée chez les Verts. Écolo a d’ailleurs toujours voulu se montrer intraitable sur la question. Emily Hoyos devra donc s’en remettre à ses instances si elle est élue.

En fait, la règle, c'est l'interdiction de figurer sur une liste quand on a déjà un mandat issu des élections. Par exemple, être député et conseiller communal. Pourquoi ? Parce qu'être député, cela prend du temps et c'est bien payé... Maintenant, il y a des dérogations possibles. Prenons les cas de Thérèse Snoy à Braine l'Alleud ou Patrick Dupriez à Ciney.   

La candidature d’Emily Hoyos ne semble pas poser problème dans ce cas-ci, elle est autorisée à se présenter au scrutin d’octobre. Il faut dire qu’elle bénéficie d’un précédent de taille : Jean-Michel Javaux a dirigé Écolo tout en dirigeant sa commune Amay pendant plusieurs années.

Écolo avait obtenu 3 sièges sur 21 lors des dernières communales à Profondeville.

Pierres-Yves Millet

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK