Élus et citoyens de Rixensart se rassemblent pour réclamer une meilleure accessibilité PMR à la gare

Dans le public, des élus, des personnes à mobilité réduite et de simples citoyens
Dans le public, des élus, des personnes à mobilité réduite et de simples citoyens - © S. Vandreck

Pour accéder aux quais de la gare de Rixensart, il faut emprunter des escaliers plutôt raides. La SNCB prévu d’y installer des ascenseurs, leurs emplacements dont d’ailleurs bien visibles sur la dalle de la gare… Mais cela fait des années que la commune les attend. Ils auraient d’ailleurs dû être inaugurés ce mois-ci. "Tout récemment, nous avons encore eu des nouvelles de la SNCB, qui nous dit que ce n’est plus pour novembre 2019 mais pour mai 2020. Cela n’a pas été confirmé par écrit pour le moment. Mais à un moment donné, c’est le ras-le-bol", déplore l’échevin rixensartois de la mobilité, Vincent Garny. La situation est similaire dans une autre gare de la commune, à Genval.

Intérêt commun

Le collège communal a écrit à la SNCB mais l’ensemble des élus du conseil se sont émus de cette situation. L’idée d’un rassemblement de tous les conseillers, tous partis confondus, et de citoyens a donc germé et s’est concrétisée ce samedi midi. "Tous les élus sont pour le bien-être des habitants, rappelle la bourgmestre Patricia Lebon. Peu importe la couleur, ce n’est pas un groupe politique contre un ministre". Amandine Honhon, conseillère de l’opposition, insiste elle aussi sur la notion d’intérêt commun : "On voudrait donc faire comprendre à Infrabel et la SNCB, par cette action symbolique, que la mobilité des personnes à mobilité réduite est une question d’intérêt commun". Et cette question ne concerne d’ailleurs pas que les personnes en chaise roulante : les personnes âgées, les parents avec des poussettes, ou les simples voyageurs, parfois chargés d’une valise ou de lourds sacs de course, souhaiteraient accéder aux quais de la gare autrement que par des escaliers. Ils sont également venus nombreux à ce rassemblement. "Je peux prendre un autre chemin pour accéder au quai vers Ottignies, mais il est plus long, donc je risque de rater le train. Et au retour, je suis obligée de remonter les escaliers avec la poussette, ce qui n’est pas évident, vu la hauteur des marches", témoigne Mélanie, maman de trois jeunes enfants.

La bonne volonté est là, mais il faut aller jusqu’au bout des intentions

La gare de Rixensart est loin d’être un cas isolé. "On a travaillé sur la gare de Schuman, qui a pourtant été rénovée, mais ne permettait pas l’accessibilité. On mène une action en justice contre la SNCB pour une gare dans le Limbourg. Il existe aussi un problème de passerelle à Neder-Over-Hembeek. Mais on a aussi le même genre de problèmes avec la Stib, les TEC. La bonne volonté est là, mais il faut aller jusqu’au bout des intentions", insiste Patrick Charlier, le directeur d’Unia, pour qui ce genre d’oubli représente aussi une forme de discrimination. Plusieurs représentants d’associations étaient d’ailleurs présents ce samedi midi à Rixensart, tant pour défendre les droits des personnes porteuses de handicaps, que des usagers des chemins de fer. "Malheureusement, on a une vingtaine d’années de retard chez nous par rapport à cette problématique", regrette Gianni Tabbone, porte-parole de Navetteurs. Be. Une problématique qui, selon lui, concerne aussi bien les petites que les grandes gares. "Mais dans les grandes gares, on trouve encore du personnel pour aider à embarquer, même s’il y a des problèmes d’accessibilités. Dans les petites gares, les PMR sont livrées à elles-mêmes", précise-t-il. L’action de ce samedi fera-t-elle bouger les choses ? La bourgmestre est en tout cas convaincue qu’elle était nécessaire. "Malheureusement, il faut toujours faire beaucoup de spectacle et attirer la lumière vers soi si on veut que les choses avancent". Patricia fait ici référence à une action déjà menée il y a quelques années par son prédécesseur. Il avait obtenu quelques avancées de la part de la SNCB.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK