Communales 2018: Elio Di Rupo n'emmènera pas la liste PS à Mons

Elio di Rupo a choisi. Il ne sera pas candidat bourgmestre à Mons lors des prochaines élections communales. C'est Nicolas Martin, l'actuel premier échevin qui devrait tirer la liste. Elio di Rupo, lui va la pousser, en 45ème place. La rumeur circulait depuis des mois dans les rues montoises. Elio Di Rupo, mayeur depuis 2000, champion des voix de préférences, en majorité absolue céderait la place à son dauphin désigné: Nicolas Martin.

Une rumeur sur laquelle le président du PS a laissé planer le suspense. Hier encore au congrès du parti socialiste, il réservait sa réponse... qu'il a finalement confiée à nos confrères du Soir et du groupe Sud-presse.

Cela ne veut pas dire qu'il ne pourrait pas être élu...

Le code de la démocratie locale prévoit que c'est le candidat qui remporte le plus de voix sur la liste majoritaire qui l'emporte. Et tout en étant 45ème, Elio di Rupo pourrait très bien dépasser Nicolas Martin. D'autant que cette fois, l'effet dévolutif de la case de tête ne jouera plus. Pour rappel, en 2012, le bourgmestre montois avait récolté plus de 14300 voix de préférence contre 6000 pour le premier échevin.

Cela dit, s'il est élu, Elio Ri Rupo pourrait  céder le mayorat. Beaucoup le voient en 2019 en tête de liste pour les élections européennes, comme l'ont fait avant lui plusieurs anciens premiers ministres comme Jean-Luc Dehaene ou Guy Verhofstadt. 

Au micro de La Première, Elio Di Rupo reste flou. "C'est de la spéculation. C'est la tête de liste qui est appelée à devenir bourgmestre. Moi, j'assumerai ma fonction de bourgmestre jusqu'au terme de la mandature". 

Sera-t-il tête de liste aux élections européennes? "C'est une des possibilités", dit-il.  

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK