Elio Di Rupo le confirme: "La suppression du Festival du Film d'Amour 2018 n'est pas due à la décision d'Alda Greoli"

Il n'y aura pas de Festival international du Film d'Amour (FIFA) à Mons en février 2018 comme c'est le cas depuis plus de 30 ans.

Même si certains le laissaient entendre, pour Alda Greoli (cdH), ministre de la Culture, cette annulation n'est en aucun cas due à la Fédération Wallonie-Bruxelles : "En ce qui me concerne et d'après mes informations, le festival devait avoir lieu." 

Bien que les subsides avaient été suspendus par la ministre mi-décembre, un nouvel accord avait en effet été passé afin qu'ils soient finalement octroyés. 

Elio Di Rupo, président et fondateur du Festival du film d'amour de sa ville de Mons, l'a confirmé ce midi: la suppression du FIFA 2018 n'est pas due à la décision d'Alda Greoli, "mais au temps perdu à cause de l'enquête interne entamée suite à l'envoi d'une lettre anonyme". Cette lettre accusait le délégué général du festival, André Ceuterick, de harcèlement et de comportements déplacés. "Tout ce qui a été écrit dans ce courrier a été examiné point par point par le Conseil d'administration du FIFA, explique Elio Di Rupo. Et tout a été démenti par l'enquête interne. Mais le temps perdu rend matériellement impossible la réalisation du festival. Il est trop tard pour réserver les films, les billets d'avion, lancer les invitations..." 

Elio Di Rupo précise aussi que la subvention de la Fédération ne représente que 100.000 euros sur un budget de 800.000 euros. 

L'équipe du FIFA se concentre maintenant sur l'édition 2019. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK