Elargissement du Ring de Bruxelles: la commune de Jette se sent bien seule

Circulation difficile sur le ring au niveau de Jette.
2 images
Circulation difficile sur le ring au niveau de Jette. - © AURORE BELOT - BELGA

Parallèlement au survol de Bruxelles, un autre dossier de mobilité crée des tensions entre Bruxelles et la Flandre: l’élargissement du ring.
La Flandre voudrait élargir toute une partie du ring nord situé sur son territoire et augmenter le nombre de bandes entre Jette et Zaventem. La Région flamande progresse sur ce dossier. Mais si elle avance, c’est sans attendre Bruxelles. La commune de Jette, très concernée par ce projet, s’oppose, mais elle lance aussi un appel à l’aide. Elle estime être un peu trop seule dans ce combat contre le projet flamand. C’est ce qu’exprime Hervé Doyen, le bourgmestre (cdh) de Jette.

Les impacts seront terribles pour la Région bruxelloise

"On n’en parle peut-être plus, mais croyez-moi, la Région flamande continue à travailler sur le projet du ring. Je crains qu’un jour on se retrouve avec des dépôts de permis sur lesquels il faudra se lancer dans les 30 jours ou dans les 60 jours, un peu dans l’urgence, avec un projet bien maturé, bien avancé qui ne correspondrait en rien aux attentes des Bruxellois. On a beau considérer que le dossier du ring est un dossier exogène à la Région, il n’en demeure pas moins que les impacts seront terribles pour la Région bruxelloise. C’est un projet hors norme en termes de respect des directives européennes sur la pollution. Qu’en sera-t-il demain quand à hauteur de Jette, par exemple, vous avez un projet de ring qui fait passer celui-ci de 6 à 12 bandes?".
Pascal Smet, ministre de la Mobilité, renvoie pour sa part au ministre-président Rudy Vervoort, en tant que responsable des relations entre Régions. Et Rudy Vervoort, lui, ne souhaite pas répondre. Pas de quoi alléger la solitude de cette commune.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK