Eglise du Béguinage: les Afghans rappellent leur présence au CGRA

Plusieurs collectifs de personnes sans papiers, comme le groupe "Ebola" composé de ressortissants des pays touchés par la maladie ou le groupe "2009" qui compte environ 350 personnes dans des situations de longs séjours, ont rejoint le rassemblement en soutien aux 30 à 50 occupants afghans de l'église du Béguinage.

"Le gouvernement dit avoir régularisé environ 80% des personnes de notre groupe", rappelle Roman, un des Afghans de l'église arrivé en 2011. "Il a majoritairement considéré que les 20% restants venaient de zones sécurisées du pays. Personnellement, je trouve la situation trop instable pour prendre le risque de rentrer pour l'instant. Je n'ai donc pas d'autre option que de rester en Belgique, sans papiers. C'est le premier pays où je suis arrivé et où j'ai introduit ma demande d'asile. Nous espérons avoir des papiers pour pouvoir travailler et vivre en paix".

Pour rappel, en novembre 2013, environ 450 Afghans ont occupé l'église de Béguinage pour attirer l'attention du public sur les refus de leurs demandes d'asile malgré la guerre perdurant dans leur pays d'origine. Fin décembre, le Premier ministre Elio Di Rupo et la secrétaire d'Etat à l'Asile Maggie De Block ont invité les sans papiers afghans à réintroduire individuellement leurs demandes d'asile. Au premier trimestre 2014, 601 personnes ont rentré un dossier au CGRA, à savoir 250 en janvier, 260 en février et 91 en mars. Cela dépasse les 550 demandes introduites sur l'ensemble de l'année 2013.

Philippe Carlot a demandé une manifestante la raison de sa présence

Belga et Philippe Carlot

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK