Effondrement à Anvers : "C’est une catastrophe inimaginable" déclare Bart De Wever

Le roi Philippe s'est rendu ce samedi, en présence du Premier ministre Alexander De Croo, de la gouverneure de la province d'Anvers Cathy Berx, de la ministre de l'Intérieur Annelies Verlinden et du bourgmestre d'Anvers Bart De Wever, sur les lieux de l'effondrement d'un bâtiment scolaire survenu vendredi dans le quartier Nieuw Zuid d'Anvers. Le souverain a été informé de l'avancée des recherches.

Il a d'abord été briefé techniquement par le commandant des pompiers d'Anvers, Bert Brugghemans, sur les opérations de sauvetage toujours en cours. Il s'est ensuite entretenu avec plusieurs sauveteurs à l'action ce samedi. Il y avait notamment des pompiers, des policiers, des membres de la protection civile, de la DVI (Disaster Victim Identification) et de la Croix-Rouge flamande. Des chiens ont aussi été mis au travail cette nuit, mais ne se trouvaient plus sur place en journée. 

La catastrophe aurait été encore pire si elle s’était produite quelques mois plus tard, avec des enfants dans le bâtiment

Le bourgmestre d’Anvers a déclaré : "C’est une catastrophe inimaginable. Le bâtiment était presque prêt, les responsables de la Ville l’avaient visité trois heures avant la catastrophe pour voir comment l’école pourrait être ouverte en septembre. La catastrophe aurait été encore pire si elle s’était produite quelques mois plus tard, avec des enfants dans le bâtiment", a dit Bart De Wever.

La raison de l’effondrement fait l’objet d’une enquête, explique-t-il, "apparemment l’étage supérieur s’est effondré, ne laissant aucune chance" aux ouvriers présents. "Dans ma vie je n’ai jamais vu que cela se passe dans un bâtiment qui est presque prêt".

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK