E411: les travaux de l'Arc Majeur vont bientôt démarrer à hauteur de Lavaux-Sainte-Anne

L'Arc Majeur, une oeuvre monumentale de l'artiste français Bernar Venet
L'Arc Majeur, une oeuvre monumentale de l'artiste français Bernar Venet - © Fondation John Cockerill

60 mètres de haut, 75 mètres de long, pour un poids total de 200 tonnes... Voilà les mensurations de la future oeuvre monumentale qui sera bientôt érigée sur la E411 à Lavaux-Sainte-Anne. Le chantier démarre à la mi-mars, à hauteur de la borne kilométrique 99. L'inauguration est prévue à l'automne 2019.

Les Français n'en ont plus voulu

Mais au fond, d'où vient cette idée, pour le moins originale, d'installer un arc géant en acier sur une autoroute wallonne? L'histoire démarre en 1984, le jour où le ministre français de la Culture, Jack Lang, passe commande au sculpteur Bernar Vernet. A l'origine, l'Arc Majeur est destinée à l'autoroute A6. L'artiste imagine une oeuvre monumentale qui enserre la route et au travers duquel les automobilistes pourraient passer dans un sens comme dans l'autre. A de nombreuses reprises, le projet est étudié... et finalement abandonné.

Une véritable prouesse technique

L'idée est relancée en 2014, à l'occasion d'une visite de l'artiste français à Seraing. Le président de CMI (Cockerill Maintenance & Ingénierie), Bernard Serin, lui demande de ressortir ses plans. L'Arc est finalement construit dans les ateliers de CMI. 4 soudeurs et 3 monteurs expérimentés vont se relayer pendant plusieurs mois. Au total, plus de 6500 heures de travail ont été nécessaires pour assembler et souder les différents caissons d'acier. 

L'Arc Majeur est un projet collectif porté par la Fondation John Cockerill, qui fédère autour d'elle des partenaires privés et publics.         

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK