E-Learning pour apprendre la langue des signes

Suivre des cours de langue des signes depuis son écran d'ordinateur
2 images
Suivre des cours de langue des signes depuis son écran d'ordinateur - © I. Palmitessa

Une nouvelle école pour apprendre la langue des signes. Mais une école qui n'a ni murs, ni classes. Les cours sont donnés à distance via internet. C'est l'asbl Passe-muraille de Mons qui est à l'origine de ce projet unique en Wallonie. Les cours de langue des signes s'adressent aux professionnels ou aux particuliers qui désirent entrer en relation avec des sourds. Nous avons rencontré Philippe Harmegnies, le directeur de l'asbl Passe-Muraille.

Les cours de langue des signes en E-learning, comment ça marche?

Cette formation, c'est un peu une classe virtuelle. On a un contexte, un cadre, un tableau, un professeur qui va vous apprendre de façon évolutive à appréhender une initiation à cette langue qui ne fait qu'utiliser les gestes. Vous avez un programme à suivre, une série de modules sur lesquels vous travaillez et au fur et à mesure de votre progression, vous avez des épreuves, des "interrogations" qui sont corrigées par le professeur. Vous aurez aussi une rencontre visuelle avec ce professeur, en direct, par écran interposé. Cela permet à l'élève de poser des questions et le professeur peut vous corriger pour vous permettre de progresser.

A qui s'adressent ces cours?

 L'idée est d'essayer de vulgariser les choses dans le respect d'une langue, d'une culture et de permettre à tout un chacun d'y accéder. Le but n'est pas de former des interprètes en langue des signes mais de donner des bases pour accueillir des personnes sourdes et entretenir une conversation de base avec elles. Il s'agit de cours payants divisés en 40 modules, avec des tarifs différents pour les particuliers et les entreprises. Les cours peuvent être commencés à tout moment. A raison d'une durée de travail de 20-30 minutes par jour, la formation s'étale sur neuf semaines.

Avez-vous reçu des demandes pour des cours de langue des signes?

"Nous avons surtout évalué les besoins. Nous avons constaté que beaucoup de gens ne peuvent pas consacrer deux ou trois jours à un stage dans un local parce qu'ils travaillent, parce qu'ils sont étudiants ou tout simplement parce qu'ils sont dans l'incapacité de se déplacer. Et donc, on s'est dit que si les personnes ne peuvent plus venir à nous, nous pouvons venir à elles à travers les nouvelles technologies. Les attentes sont les mêmes pour tous: c'est une langue qu'on aime bien, qu'on trouve belle et on a envie de rencontrer les personnes sourdes, de partager, de transmettre... de vivre des choses avec elles. Parmi les besoins exprimés, il y a aussi les demandes des entreprises. Par exemple la société Ikea, implantée ici à Mons, qui a un collaborateur sourd. Au début il y avait beaucoup de questions à propos de la communication avec lui. La volonté de la société est d'accéder à la formation pour pouvoir mieux comprendre ses besoins. Mais il faut dire qu'au delà de la langue, c'est toute une culture que l'on découvre, les personnes sourdes ont des codes très spécifiques. Cette formation permet de les apprendre. On estime qu'aujourd'hui il y a 40.000 sourds profonds en Belgique, un tiers d'entre-eux utilisent la langue des signes.

https://app.360learning.com/channel/55520a21043650b28f9b2544#catalog