Durbuy: quatrième symposium international de sculpture monumentale

2014 sera l'occasion de célébrer le centenaire de la première guerre mondiale. Le public est invité à découvrir et à vivre au jour le jour, l'évolution du travail des artistes, dans le parc Juliénas à Barvaux.

Un parc transformé pour l'occasion, en grand atelier à ciel ouvert. Sur place, trois sculpteurs: la Suissesse Manon et les régionaux de l'étape, Naja et William :

"J'ai choisi de parler du deuil. C'est donc une mère qui retrouve la main de son enfant au milieu des décombres, dans une ville bombardée.

Le thème mémoire de guerre me semblait restrictif et j'ai voulu étendre cela aux femmes de soldats qui partaient au front. Et c'est une représentation figurative d'une femme qui attend le retour de son mari. Une femme avec des formes rondes, qui laissent supposer qu'elle est enceinte. Ca rajoute un peu à l'émotion. Elle sera présentée dans un socle, légèrement inclinée, pour provoquer la compassion.

On apprend beaucoup les uns des autres, certains utilisent plus de machines, on échange nos outils, et on sera à temps, malgré la pluie.

Chacun peut apporter à l'autre quelque chose d'innovant. On peut aussi concentrer nos forces pour des actes plus lourds et limiter les coûts."

Des sculpteurs qui viennent de partout : Espagne, Hollande, France, Suisse...

L'événement a lieu tous les deux ans. Les oeuvres sont exposées dans les entrées des différents villages de la commune jusqu'à fin 2014, ensuite les artistes les reprennent et les vendent.

Mais à la fermeture du symposium le 23 juin, les oeuvres sont déjà en vente. Avis aux amateurs.

Philippe Herman, Christine Pinchart

2 images
Symposium de sculpture de Durbuy. © Frédéric Thury
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK