Du soundpainting à la Nuit Blanche bruxelloise

Augustin Bellefroid est seul face à une vingtaine d'artistes assis en demi-cercle
Augustin Bellefroid est seul face à une vingtaine d'artistes assis en demi-cercle - © www.soundpainting.be

De samedi à dimanche, c'est la 9e édition bruxelloise de la Nuit Blanche. Concerts, animations et performances diverses sont au programme. Parmi ces performances, il y a celle du collectif bruxellois Matters, qui fait du soundpainting.

Augustin Bellefroid est seul face à une vingtaine d'artistes assis en demi-cercle: une dizaine de musiciens, deux comédiens, une chanteuse et une danseuse. Les mouvements de bras d’Augustin sont amples et d'une extrême précision. Pourtant, il n'est pas chorégraphe, mais soundpainter.

"Soundpainter, c’est une forme de chef d’orchestre, mais qui joue plutôt un rôle de compositeur en temps réel, explique Augustin. Pour composer en temps réel, on utilise un outil, qui est le soundpainting – peinture sonore si on veut le traduire en français. Via des indications gestuelles, il va demander aux performers de faire des propositions pour la composition."

Un alphabet gestuel et universel de quelque 1200 signes, inventé par le compositeur new-yorkais Walter Thompson au milieu des années 1970. Chaque geste indique aux performers qui joue quoi, quand et même comment. "Un son long, par exemple, c’est ce signe-là: je tire une espèce de ligne devant moi. Un vamp, c’est une structure plus rythmée. Le pointillisme, c’est une série de sons ou d’événements qui n’ont aucun accord les uns avec les autres", décrit-il.

Avec sa voix, son geste ou son instrument, chaque artiste interprète les mouvements du soundpainter à sa façon. Ensemble, ils font du soundpainting, une véritable terre d'improvisation.

Cette animation est gratuite. Elle aura lieu à la place Sainte-Catherine, samedi soir, à partir de 19h30. 

Pour plus d'informations, rendez-vous sur le site de la Nuit Blanche (le site était inaccessible samedi en début de soirée)

Lydie Mushamalirwa – Delphine Wilputte

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK