Du neuf pour le service de garde médicale dans la capitale

35 % des Bruxellois n'ont pas de médecin traitant.
35 % des Bruxellois n'ont pas de médecin traitant. - © JOE RAEDLE - BELGAIMAGE

Dès ce 1er octobre, les patients peuvent appeler un médecin de garde via un seul et même numéro de téléphone: le 02/201.22.22. Le centre d'appels téléphoniques est accessible 24H/24. Créée par la Fédération des Associations de Médecins Généralistes de Bruxelles, la plate-forme de la garde bruxelloise porte un nouveau nom: "Garde Bruxelloise/Brusselse Wachtdienst". Sensé être plus simple pour le patient, ce service prévoit aussi des changements d'organisation pour les médecins.

Un nouveau nom, un nouveau numéro de téléphone unique. Voilà pour les aspects les plus visibles de cette réforme. Pour les patients, on notera 2 grands changements. Tout d'abord, le service invitera le patient à se tourner avant tout vers un médecin traitant. Trop de personnes foncent vers les urgences, au risque de les encombrer. Parfois même pour un simple petit "bobo". Par ailleurs, dans la capitale, 35% des Bruxellois n'ont carrément pas de médecin traitant... C'est beaucoup plus que dans les deux autres Régions. Autre grand changement de cette réforme: inciter le patient à ne pas faire venir automatiquement un médecin de garde à domicile. "Quand c'est possible, le patient doit se déplacer lui-même chez le médecin traitant ou à un poste de garde médicale.

Nouvelle organisation

Pour les médecins, il y a aussi du neuf. Davantage que pour les patients d'ailleurs! Tout d'abord, l'ensemble des médecins généralistes bruxellois sont appelés à participer à ce service de garde. C'est la loi. Il y aura toutefois des exemptions; Un médecin qui a lui-même des soucis de santé, par exemple. Ensuite, les médecins de garde mobiles partiront d'un centre d'ancrage situé au centre de Bruxelles, près de la Clinique St-Jean et du Botanique. Là, ils pourront obtenir du matériel médical. Grâce à un logiciel spécifique, ils pourront prendre connaissance des données épidémiologiques ainsi que d'une analyse globale de la situation  en termes de besoins médicaux. Pour se rendre au domicile des patients, les médecins de garde se déplaceront en taxi. L'avantage est double: un gain de temps grâce aux sites propres réservés aux taxis et aux bus. Un gain de temps aussi devant le domicile du patient: plus besoin de perdre de précieuses minutes pour chercher une place de parking. Enfin, la sécurité du médecin sera renforcée.

Réfome diversement appréciée

"Certains médecins qui n'ont plus fait de garde depuis des années ne vont pas apprécier la réforme", explique un médecin de l'association SOS Médecins. "Par ailleurs, le recours à des taxis va engendrer des coûts importants, alors qu'on nous demande de faire des économies par ailleurs", poursuit-il. La réforme ne fait pas l'unanimité. "Mais tout changement demande un temps d'adaptation", rétorque Michel De Volder, le Président de la Fédération des Associations de Médecins Généralistes de Bruxelles. Notons enfin que les honoraires correspondent aux tarifs de la Convention. Le patient pourra payer en espèces ou via le terminal électronique portable du médecin de garde. En 2015, le second volet de la réforme concernera les postes de garde médicaux... un dossier qui promet quelques crispations dans le monde médical bruxellois.

Jean-Claude HENNUY   

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK