Honnelles : le bourgmestre concentre-t-il trop de pouvoirs?

Bernard Paget concentre-t-il trop de pouvoir dans les Honnelles? l'opposition le pense
Bernard Paget concentre-t-il trop de pouvoir dans les Honnelles? l'opposition le pense - © NICOLAS MAETERLINCK - BELGA

Une nouvelle échevine va prêter serment ce soir au Conseil Communal. La socialiste, Isabelle Petit, prendra en charge la population, l’État-civil, et le bien-être animal. Elle remplace Annie Mathieu, qui avait annoncé dès sa réélection en 2012, qu'elle ne ferait qu'un demi-mandat.

Le bourgmestre effectue aussi un remaniement dans son équipe qui laisse quelques élus plutôt perplexes. Bernard Paget reprend les compétences sur les travaux, matière hautement stratégique dans les communes à trois ans des élections. Le bourgmestre socialiste gérera donc, pour les trois années qui restent avant les élections, les finances de la commune, le personnel, la police, l'économie, l'emploi, l'aménagement du territoire, urbanisme.... et les travaux.
Un peu beaucoup pour un seul homme disent ses détracteurs.

"C'est la dictature Paget"

Bernard Paget, depuis qu'il est retraité dans le civil, reprend tout en main à la commune. "Il décide de tout, rien ne se fait sans son aval et ses échevins n'ont plus rien à dire : c'est la dictature Paget", entend-on dans les rangs de l'opposition.
Le bourgmestre, lui, parle d'un remaniement, annoncé et prévu, pour une plus grande efficacité. Le groupe Honnelles Développement, qui a rejoint le PS en 2012, aurait pu rêver d'un poste d'échevin, à mi-mandat : "Nous avions une élue qui aurait pu monter au collège, mais il n'en a jamais été question et nous ne demandions rien" dit le chef de groupe HD, Lucien Pouille, échevin sous la législature précédente : "et le contrat de majorité est respecté".

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK