Double assassinat de Gerpinnes: le prévenu reconnaît les faits

Le palais de justice de Charleroi
Le palais de justice de Charleroi - © rtbf.be - Daniel Barbieux

Premier rebondissement ce lundi lors du procès de Yilmaz Cakmak, un quinquagénaire poursuivi pour le double assassinat de son fils et de sa belle-fille à Gerpinnes en 2014. Après s'être rendu aux forces de l'ordre en avouant les faits, il avait fait volte-face au cours de l'enquête. Et puis, ce lundi, il a d'emblée à nouveau reconnu les faits.

Yilmaz Cakmak, poursuivi pour l'assassinat de son fils Michaël et de sa belle-fille Déborah Alaimo à Gerpinnes, en juillet 2014, est revenu sur ses dénégations pour avouer les faits à l'audience. Le jour des faits, le quinquagénaire s'était livré à la police et avait reconnu avoir tué les deux victimes à l'aide d'un 357 Magnum. En cours d'enquête, lors de la reconstitution, il avait changé sa version et déclaré avoir reconnu les faits "suite aux menaces que les véritables assassins faisaient peser sur ses proches".

Ce lundi, dès les premiers instants de l'instruction d'audience, Yilmaz Cakmak a de nouveau changé sa version pour avouer les faits. Il affirme "qu'il ne peut s'agir que de lui puisqu'ils n'étaient que trois dans la villa de Gerpinnes ce jour-là". Il déclare toutefois ne plus se souvenir de la scène.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK