Dossier Amrani: les parties civiles ont obtenu l'accès au dossier

Me Wilmotte représente jusqu'à présent les intérêts de la famille du petit Gabriel Leblond, un bébé de 17 mois décédé le 13 décembre dans les bras de sa maman, et d'un témoin direct de la scène qui dit souffrir de séquelles psychologiques après avoir croisé le regard du tueur. Il a également été consulté par des parents d'autres victimes qui ne sont pas encore constitués.

L'avocat pourra consulter le dossier dans quelques jours, à la mi-juin, pendant deux ou trois jours. "Je l'examinerai avec la plus grande attention avant de décider si oui ou non nous sollicitons des devoirs complémentaires. Notre but est que toute la lumière soit faite sur cette affaire. Mes clients veulent comprendre", a expliqué Me Wilmotte.

Depuis les faits, l'avocat n'a obtenu aucune information sur l'enquête.

Les familles des victimes, qui se plaignaient du manque de contact avec les autorités judiciaires et communales, ont été reçues par la Ville de Liège la semaine dernière pour notamment évoquer ce qui pourrait être mis en place pour honorer la mémoire des victimes.

Le 13 décembre 2011, Nordine Amrani a tué cinq personnes sur la place Saint-Lambert avant de se donner la mort. Peu avant les faits, il avait également tué sa voisine.

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK