Distribution de masques à Boussu: les listes en provenance du SPF Santé n'étaient pas à jour

Illustration
Illustration - © Piqsels - Creative Commons

La distribution des masques chirurgicaux destinés aux infirmiers et infirmières à domicile de Boussu, s'est déroulée, ce jeudi, dans les locaux de la commune d'Hornu.

Jean-Claude Debiève (PS), le bourgmestre de la commune, indique que les employés communaux qui ont géré l'accueil et la distribution aux bénéficiaires ont dû faire face à un problème lié aux listing des "ayants droit". Ces listes, en provenance du SPF santé publique, n'étaient pas  à jour.

Les infirmiers et infirmières qui ne figuraient pas dans le listing, se sont évidemment manifestés. La commune de Boussu a envoyé les coordonnées des personnes concernées aux services du gouverneur du Hainaut.

Plusieurs communes concernées

Dans un communiqué, Tommy Leclercq, le Gouverneur du Hainaut avait signalé l'existence de ces problèmes d'erreurs dans les listings en provenance du SPF. "Une première distribution tant aux infirmières/infirmiers exerçant en "pratique individuelle" qu’en "pratique de groupe" ou pour les "maisons médicales ASI" a normalement lieu depuis ce mercredi via les communes. Rapidement, il s’est avéré que ces listes qui nous sont parvenues étaient incomplètes et erronées. Le Gouverneur et ses services, ont tenté de les corriger et de les compléter sur base des informations reçues des communes. (...) Les communes ont fait remonter les erreurs constatées et ont, en parallèle, effectué le relevé des quantités manquantes pour pouvoir assurer totalement cette distribution. Nous les avons compilées et les transmettons à l’AVIQ (Agence wallonne pour une vie de qualité, ndlr) pour obtenir les masques manquants".  

Pour Boussu, le bourgmestre indique que les infirmiers et infirmières qui ne se seraient pas encore manifesté(e)s, peuvent le faire, par téléphone au 065 /71.73.74 ou sur le mail: alysson.dramaix@boussu.be

Ils seront ajoutés au "listing-bis" et informés du timing de la seconde distribution.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK