Disparition des petites salles de cinéma: "C'est compliqué mais pas inéluctable !"

Avec la disparition de l'Actor's Studio, ce sont pas moins de 50.000 entrées qui s'envolent pour le cinéma bruxellois (illustration).
Avec la disparition de l'Actor's Studio, ce sont pas moins de 50.000 entrées qui s'envolent pour le cinéma bruxellois (illustration). - © Flickr

La fermeture de l'Actor's Studio est un coup dur pour les salles de cinéma. Les exploitants des autres cinémas indépendants bruxellois déplorent cette situation.

"Les 50.000 entrées que faisait l’Actor’s Studio avant sont désormais perdues, déclare Frédéric Cornet, directeur du Cinéma Galeries. Les autres cinémas vont peut-être en récupérer une bonne dizaine de milles, mais la grosse majorité des entrées vont s’envoler. C’est grave car on perd de plus en plus notre public. Et quand on sait combien il devient difficile de le ramener dans les salles…"

Malgré tout, Frédéric Cornet ne veut pas céder au défaitisme. Pour lui, la disparition des petites salles n’est pas inéluctable. "La seule vraie question à se poser, ensemble, c’est : comment faire pour pérenniser l’activité des salles et ne pas permettre des fermetures ? Là, on parle de l’Actor’s Studio mais s’il devait y avoir une autre fermeture, cela deviendrait très problématique pour la cinéphilie bruxelloise… De manière générale, je pense qu’il faut plus de cinémas à Bruxelles ! On n’en trouve pas (ou plus) sur les communes de Forest, Schaerbeek ou Evere pour ne citer que celles-là. Il n’y en a pas non près de l’ULB. Or, il y a un public potentiel. Il faut pouvoir donner l’opportunité aux gens d’aller au cinéma !"

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK