Disparition des distributeurs de billets : Sprimont en fait les frais

En Province de Liège, au moins 5 communes sont dépourvues de distributeurs de billets : Sprimont, Lierneux, Jalhay, Hamoir et Engis.
En Province de Liège, au moins 5 communes sont dépourvues de distributeurs de billets : Sprimont, Lierneux, Jalhay, Hamoir et Engis. - © RTBF

Les agences bancaires désertent certaines communes. Et quand elles ferment boutique, elles partent avec leurs distributeurs de billets de banque. Résultat, certaines communes se retrouvent sans un seul distributeur de billets. En Province de Liège, la commune de Sprimont vient d’en faire les frais.

"Je me souviens encore de l’époque où il y avait 5 banques dans la rue du Centre"

Vous pouvez toujours chercher un distributeur automatique, à Sprimont, il n’y en a plus un seul ! En l’espace de quelques mois, les deux dernières banques de la commune ont fermé, au grand dam des habitants. " C’est un scandale, je me souviens encore de l’époque où il y avait cinq banques dans la rue du centre, aujourd’hui il n’y a plus rien ", s’indigne un passant.

Distributeur le plus proche : 6 km à parcourir

Aujourd’hui, pour retirer des billets de banque, les Sprimontois sont contraints de prendre leur voiture. Distributeurs les plus proches : Aywaille ou Beaufays, tous deux à 6 kilomètres du centre de Sprimont

Plusieurs pharmacies, un petit supermarché, des boulangeries, un glacier, une librairie, une station essence… Le centre de Sprimont est plutôt animé.

" Maintenant la banque, c’est nous "

Pour les commerçants sprimontois aussi, ces fermetures de banques, c’est un véritable handicap. " Parfois, les clients partent en nous disant qu’ils vont retirer de l’argent, mais en fait ils ne reviennent jamais ", raconte l’un d’eux. " Maintenant, la banque c’est nous ", déplore une autre. " Les clients nous demandent s’ils peuvent retirer un peu de monnaie, si on peut leur rendre ce service, donc on doit prévoir le fond de caisse en fonction, mais ça n’est pas toujours possible ". " Quand on veut déposer de l’argent on doit nous aussi faire des kilomètres", regrette un autre.

" Il n’y a plus aucun service à la population. Tout ce qui compte c’est l’argent "

Habitants comme commerçants font part de leur colère à l’encontre de ces banques qui désertent leurs communes sans se soucier des conséquences pour la population. " Avant on pouvait retirer de l’argent, demander de la monnaie, c’était un service. Maintenant il n’y a plus aucun service tout ce qui compte c’est l’argent ", déplore un commerçant.

" Nous ne sommes pas aux commandes par rapport au secteur bancaire "

Les autorités communales n’ont en effet aucun pouvoir sur ces entreprises privées que sont les banques. " Dès que nous avons appris la fermeture de la dernière banque, nous avons interpellé avec mon collège, les gérants de l’établissement ", raconte Luc Delvaux, le bourgmestre. " Nous leur avons fait part de notre déception, de notre volonté de maintenir ce service à la population. Nous voulions voir s’il y avait des choses à envisager, mais clairement, nous ne sommes pas aux commandes par rapport au secteur bancaire ", déplore le bourgmestre, libéral.

Sprimont, Lierneux, Jalhay, Hamoir : communes sans distributeurs

En Province de Liège, au moins quatre autres communes sont dépourvues de distributeurs de billets : Lierneux, Jalhay, Hamoir et Engis.

Pour ces communes, reste une solution : demander à la poste d’installer un distributeur de billets. C’est une obligation, inscrite au contrat de gestion de la société anonyme de droit public. Bpost doit en effet " assurer la présence de cet équipement sur toutes les communes où ce service n’est pas offert actuellement par une autre institution financière. "

" Nous ne pouvons pas nous permettre d’être trop difficiles "

Problème : ces distributeurs sont en général situés à l’intérieur des bureaux de poste et accessibles uniquement aux heures d’ouverture de ceux-ci. " Entre ne plus rien avoir et avoir une nouvelle structure, même avec des conditions… Je crois que nous ne pouvons pas nous permettre d’être trop difficiles ", tranche le bourgmestre de Sprimont.

La commune a donc entrepris des démarches pour obtenir un distributeur de Bpost, mais les délais sont en général de plusieurs mois.

Entre 2015 et aujourd’hui, près de 1300 distributeurs automatiques ont disparu du paysage belge

Archives JT du 06/01/2020

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK