Disparition d'Alison Decloux: interruption des recherches en Meuse

Recherches Engis
Recherches Engis - © Belga, archives

Les recherches intensives menées ces derniers jours dans la Meuse en région liégeoise, dans le but de retrouver le corps d'Alison Decloux, sont interrompues, a annoncé jeudi la Cellule des personnes disparues de la police judiciaire fédérale.

Plus aucune opération de plongée n'est programmée pour l'instant dans la Meuse, dans le cadre de la recherche du corps d'Alison Decloux (12 ans), disparue dans le fleuve à Engis le 16 janvier dernier, alors qu'elle tentait de sauver sa petite soeur Amélia (6 ans), dont le corps a été retrouvé la semaine dernière.

"Nous avons aujourd'hui fouillé tous les points que nous souhaitions explorer. Les opérations de recherche d'envergure sont donc stoppées. Ce qui ne signifie pas que plus rien ne se passe. La surveillance accrue de la Meuse se poursuit, aux ponts barrages notamment. Les bateliers ont également pour consigne d'être plus attentifs qu'à la normale", explique Alain Remue, responsable de la Cellule des personnes disparues de la police judiciaire fédérale, lequel n'exclut toutefois pas la reprise de recherches plus importantes dans les prochains jours.

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK