Discrimination au logement et coronavirus : les outils de lutte seront renforcés, assure Nawal Ben Hamou

Les moyens de lutte contre la discrimination au logement seront renforcés, a indiqué la secrétaire d'Etat bruxelloise au Logement.
Les moyens de lutte contre la discrimination au logement seront renforcés, a indiqué la secrétaire d'Etat bruxelloise au Logement. - © THIERRY ROGE - BELGA

Les moyens de lutte contre la discrimination au logement seront renforcés, a indiqué jeudi la secrétaire d'Etat bruxelloise au Logement, Nawal Ben Hamou (PS), à la suite d'une étude de la VUB sur le sujet. Selon cette étude, la discrimination à la location pour les Belgo-Marocains a presque doublé depuis le confinement.

La secrétaire d'Etat juge cette situation inacceptable. "La crise sanitaire qui nous frappe tous ne peut servir de prétexte à des bailleurs peu scrupuleux pour ignorer les lois de ce pays! Toute forme de discrimination est interdite par la loi et fait l'objet de sanctions pénales! " a-t-elle rappelé dans un communiqué. Des mesures sont prévues dans le Plan d'urgence du logement que la secrétaire d'Etat déposera dans les prochaines semaines sur la table du gouvernement bruxellois.

Des agents supplémentaires pour instruire les dossiers de plaintes

"Nous proposons notamment d'engager des agents supplémentaires pour instruire les dossiers de plaintes et de renforcer la législation en y intégrant de nouveaux critères de discrimination", a-t-elle expliqué.

Un groupe de travail a par ailleurs été mis en place pour évaluer la législation bruxelloise sur la discrimination au logement et proposer des recommandations. En font partie l'inspection régionale, Unia, l'Institut pour l'égalité entre femmes et hommes, equal.brussels et l'un des auteurs de l'étude, Pieter-Paul Verhaeghe.

Une campagne de communication sera enfin lancée au début de l'année prochaine visant les candidats locataires et les bailleurs.