Dinant Jazz Nights Festival: du 19 au 21 juillet à la Merveilleuse

Jean-Claude Laloux, l'organisateur du Dinant Jazz Nights se réjouit de cette 16ème édition, consacrée aux musiciens belges. Un vrai festival de service public :

"C'est une volonté, après 15 années d'une programmation lourde pour nous, de nous concentrer sur une programmation belge. Je crois qu'il fallait une fois rendre hommage à la communauté française qui nous soutient depuis le début."

Trois jours de festival; une durée classique et plus gérable aussi :

"On a parfois fait une semaine, mais c'était un peu de folie. Les bénévoles sont contents de revenir à trois jours. C'était trop de boulot, et le festival ne peut pas tenir sans les 120 bénévoles."

Une 16ème édition qui prendra ses quartiers dans un tout nouveau lieu :

"Chaque année nous cherchons à mettre en valeur un lieu dinantais. Cette année ce sera la Merveilleuse, c'est l'ancien couvent de Bethléhem, avec une vue magnifique. Il y aura un chapiteau dans le jardin, et on veut garder notre fabuleuse ambiance.

Après 15 ans nous étions fatigués, mais les musiciens belges ont été derrière nous pour nous motiver, et nous booster. Ils ont téléphoné quand ils ont appris qu'il n'y avait pas de festival, et ils ont été solidaires. Toots a tout de suite été d'accord de venir. C'est vraiment un ami du festival."

Au programme, une quinzaine de concerts, plus le concours jeunes musiciens et la remise des Sabam Jazz Awards.

Christine Pinchart

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK